淡江大學覺生紀念圖書館 (TKU Library)
進階搜尋


下載電子全文限經由淡江IP使用) 
系統識別號 U0002-3008201216322400
中文論文名稱 從杜夫海納對繪畫作品分析的觀點中看李梅樹的繪畫
英文論文名稱 The theory of pictorial work in Mikel Dufrenne's phenomenological aesthetics : the interpretation of the paintings of Li Mei Shu
第三語言論文名稱 L’œuvre picturale dans l’esthetique phenomenologique de Mikel Dufrenne : une interpretation de la peinture de Li Mei Shu
校院名稱 淡江大學
系所名稱(中) 法國語文學系碩士班
系所名稱(英) Department of French
學年度 100
學期 2
出版年 101
研究生中文姓名 吳芊葳
研究生英文姓名 Chien-Wei Wu
學號 697080033
學位類別 碩士
語文別 法文
第二語文別 法文
口試日期 2012-07-04
論文頁數 102頁
口試委員 指導教授-林春明
共同指導教授-Mauro Carbone
委員-Mauro Carbone
委員-Jean-Jaques Wunenburger
中文關鍵字 現象學  美學  杜夫海納  李梅樹  繪畫  繪畫對象  知覺 
英文關鍵字 phenomenology  aesthetic  Dufrenne  Li Mei Shu  painting  pictorial object  perception 
第三語言關鍵字 phenomenologie  esthetique  Dufrenne  Li Mei Shu  peinture  objet pictural  perception 
學科別分類 學科別人文學語言文學
中文摘要 藝術和人類的連結要透過何種過程才能達到有意義的審美感受?也可以說,人類對藝術作品的態度,該抱持何種審美觀點,才能夠正確地、享受地,亦或純粹地體驗藝術之美?《審美經驗現象學》(Phenomenologie de l’experience de l’esthetique)一書是法國美學家杜夫海納(Mikel Dufrenne, 1910-1995)於1953年出版的著作,該書的出版奠定了杜氏在現象學美學研究的貢獻,也被歐美學界公認為研究現象學美學的重要著作。藝術作品作為一個潛在的審美對象,必須透過人類的感知活動完成,即作品是等待意識來喚醒,因此,杜氏將《審美經驗現象學》分成兩冊,分別論述審美對象及審美知覺,並強調兩者互為主體,密不可分的關係。在《審美經驗現象學》一書中,主要探討審美對象和審美知覺這兩者的相互關係,其中審美對象(也可以稱為藝術作品)在審美經驗中扮演的角色,作為分析審美經驗的過程是相當重要且不可或缺的。他在此書一開頭即指出,他所研究的主要是觀眾的審美經驗,唯有透過觀眾的審美靜觀(contemplation),審美對象的意義才能顯現。杜氏強調,人類對藝術作品的審美經驗是最純粹的,這種「純粹的意識活動」即來自於審美對象,它作為一個感性的存在下,所有的意義即顯示在觀者眼前,用現象學的觀點來說,即是所謂的「本質直觀」,它是一個純粹的對象呈現在觀者面前,而它的意義也必須透過觀者去顯現;於此,人類直接的知覺體驗引領了一條探求藝術本質的進路。
本文以杜氏的現象學美學方法為出發點,論述他對繪畫作品在《審美經驗現象學》中不同面向的理論,並試圖從這些理論中呈現出與審美經驗的關係架構。筆者特別把特別將杜氏對繪畫作品分析的觀點提出來討論,目的是想透過其現象學美學的思維,和台灣本土藝術家李梅樹先生的作品進行一種可能性的對話。全文分成四部份,首先談論杜夫海納在《審美經驗現象學》中現象學美學的發展脈絡,其思想深受沙特及梅洛龐蒂的影響。事實上,現象學能以一種新的面向在法國發展,幸賴於沙特及梅洛龐蒂在此一領域的貢獻,因此我們能從《審美經驗現象學》一書中提出杜夫海納在其思想上的延伸;在了解《審美經驗現象學》一書中美學理論的背景後,第二章試圖從杜夫海納對繪畫作品的分析中,綜合其方法可能在觀看李梅樹作品時的應用;之後,第三章為探討李梅樹先生的藝術觀和其繪畫作品,讓我們更深層的進入這位本土藝術家的世界;最後之結論為本論文的研究成果,杜夫海納提供出一種現象學美學的思維去思考李梅樹的作品,這個首先就沒有出現在台灣對李梅樹的研究裡,因此,本論文的嘗試首先對李梅樹的研究帶來了全新的面貌。此外,面對杜夫海納的理論,李梅樹的這種後印象派式的創作,或者一種個人土地情感的作品,又能夠在杜夫海納的理論上達到怎麼樣的例證延伸?這是必需透過對李梅樹作品的分析才能看到的;一種對於藝術理論,又或者是對藝術作品分析的界線和限制到底如何出現在這個討論裡?這兩方面的嘗試或許不能在這論文裡通通展現。然而,筆者卻希望這個研究至少可以提供出日後研究的可能性,因此,最後一部份雖然同時作為結論,卻也是一個開端的研究。
英文摘要 According the Phenomenologie de l’experience esthetique, Mikel Dufrenne attempts to describe aesthetic experience from a phenomenological point of view. This kind of experience allows us to feel the world as the most thorough and most endearing. And more so, this experience is as that of perception that leads to questions about the nature of art and to connect with the artist. So I choose Li Mei Shu, a contemporary artist of my country Taiwan, as a model to interpret this aesthetic experience. The encounter between theory of Dufrenne and paintings of Li would be a possibility of a real experience that allows us to touch the nature of art.
This thesis has four main divisions. The first division concretizes Dufrenne’s theory in the Phenomenologie de l’experience esthetique, placing it in the context of the introduction of phenomenology in France from Sartre and Merleau-Ponty. Then, I try to identify the approach proposed by Dufrenne on pictorial work and to find methods that will be used to analyze the paintings of Li. In the third chapter, I discuss the art of Li, and this division outlines the life and the thinking of this Taiwanese artist. Finally, as the conclusion of my research, we can see the meeting between Li and Dufrenne. In this case, we ask what could be revealed the relationship between the artwork and the point of view through the theory of Dufrenne and paintings of Li. Specifically, I tried to find a new look at paintings of Li. I use five sections to discuss and to characterize the paintings of Li from Dufrenne’s phenomenological aesthetics. According the interpretation of phenomenological aesthetics, we reconnect the world of Li’s art as a spectator. In other words, thanks to the endeavor and passion of Li on his art, through the model of this aesthetic experience, the spectators could reconstruct the relationship between the
artwork and the creator.
第三語言摘要 D’abord, pourquoi ai-je choisi ce sujet comme recherche ? Quand je vais au musee, je me pose souvent une question « quel role l’œuvre d’art joue-t-elle donc dans la vie quotidienne ? » Est-ce qu’elle est simplement une chose decorative dans la vitrine ? Ou, est-elle une marchandise qui nous ne reflete que la valeur financiere ? Apparemment, le role de l’œuvre d’art peut etre discute sous des aspects differents. A mon avis, elle ne peut pas etre eloignee de l’homme, c’est-a-dire nous, le public. Nous devons accorder plus d’attention a la relation entre l’œuvre d’art et le spectateur, et non pas seulement a son usage pratique. Elle ne peut pas etre separee, bien sur, de l’artiste. Ainsi, Mikel Dufrenne me propose une voie pour reflechir a ma question.Son analyse porte sur l’experience esthetique, du spectateur en particulier. Dans son ouvrage important Phenomenologie de l’experience esthetique, il aboutit d’ailleurs a l’idee que, dans l’experience esthetique, nous pouvons trouver la signification de l’objet lors de notre perception, en tant qu’œuvre d’art. Je vais m’interesser ensuite a la relation qui existe dans cette experience esthetique entre l’œuvre picturale et le sujet spectateur. A travers les caracteristiques et les methodes d’une analyse de l’œuvre picturale, Dufrenne nous offre une nouvelle facon de regarder la peinture qui se revele instructive pour l’esthetique, c’est-a-dire que en quoi nous pouvons mieux toucher l’œuvre d’art grace au contemplation par le spectateur. D’apres Dufrenne, cette sorte d’experience nous permet de sentir le monde de la facon la plus approfondie et la plus attachante. Cette experience existe en tant que celle de la perception qui mene a s’interroger sur la nature de l’art et a communiquer avec l’artiste. C’est pourquoi je me penche sur un exemple realiste de peinture de mon pays, la peinture de Li Mei Shi ; la rencontre entre la theorie de Dufrenne et la peinture de Li serait une possibilite de l’experience reelle qui nous permet de toucher la nature de l’art. Mais pourquoi la peinture de Li ? Et pourquoi je pense qu’il y a la possibilite de communiquer entre ces deux hommes, un philosophie francaise et un peintre taiwanais ? Alors, j’ai choisi la peinture de Li comme un exemple d’etude pour ma recherche, parce que, d’une part, personnellement, Li est un peintre qui m’interesse beaucoup. Son inscription dans le courant realiste exprime des valeurs qui nous permettent de decouvrir une dimension tres naturel de la terre et un aspect tres realiste de la population taiwanaise. D’une autre part, a mon avis, c’est possible de rapprocher la theorie de Dufrenne et la peinture de Li, car j’ai remarque d’ailleurs que Dufrenne souligne dans son livre la peinture en parliculeire represente quelque chose surtout lorsque qu’elle n’est pas abstraite. C’est-a-dire que Dufrenne se situe dans un courant realiste de la peinture pour faire une analyse de l’œuvre d’art. Il y a de nombreuses concordances provenant de cette rencontre, comme par exemple la prise en compte du consideration du colorisme chez Dufrenne, etc. En tous cas, ma tentative essaie effectivement de enrichir les relations entre Dufrenne et Li.
Dans ma recherche, je commence donc par les chapitres ou j’analyse la theorie de Dufrenne dans la Phenomenologie de l’experience esthetique, en la situant dans son contexte de l’introduction de la phenomenologie en France grace a Sartre et Merleau-Ponty. Puis, j’essaie de cerner l’approche proposee par l’œuvre picturale de Dufrenne afin de trouver les methodes qui serviront a analyser la peinture de Li. Dans mon troisieme chapitre, je traite de l’art de Li, et cette section precise qui est ce peintre taiwanais et quel est son art. Enfin, et c’est ma conclusion principale de ma recherche, nous pouvons voir la rencontre entre Dufrenne et Li ; nous nous demandons alors en quoi peut etre revelee la relation entre l’œuvre d’art et le spectateur a travers la theorie de Dufrenne et la peinture de Li. Dans ma recherche, j’essaie donc de trouver un nouveau regard sur la peinture de Li. En voyant la conclusion, je traite ainsi des cinq sections a caracteriser la peinture de Li grace a l’esthetique phenomenologique de Dufrenne. La question que je viens de me demander : « quel role l’œuvre d’art joue-t-elle donc dans la vie quotidienne ? ». Apres l’interpretation sur l’esthetique phenomenologique, l’art de Li nous permet de sentir le monde de l’artiste, mais aussi de retrouver le monde du spectateur. Autrement dit, grace au courant realiste et a l’affection de Li, le spectateur revient a lui-meme en reconstruisant la relation entre l’œuvre d’art et lui.
Mais, evidemment, mon travail est simplement une introduction visant a rapprocher ces deux auteurs, et tout particulierement la theorie de Dufrenne et la peinture de Li. C’est la premiere etape en vue d’ouvrir une nouvelle voie portant sur les discussions entre les deux cultures differentes. De plus, grace a l’esthetique phenomenologique de Dufrenne, ma recherche va enrichir les etudes portant sur Li. En fait, il existe encore la difficulte de relier ces deux ensemble. Car ils sont les deux tres eloignes, comme l’un est un peintre qui appartient a une tradition culturelle asiatiqueset il n’y a jamais des etudes portant sur Li dans ce regard ; et l’autre est un penseur qui appartient a une tradition philosophique occidental. Dans ce cas-la, j’espere qu’il y aura une recherche a venir pour mettre en valeur l’esthetique phenomenologique de Dufrenne a travers plusieurs exemples du peintre.
論文目次 Table des matieres

REMERCIEMENTS-----------------------------------------------------------------------------------ix
TABLE DES MATIERES----------------------------------------------------------------------------x
TABLE DES ILLUSTRATIONS--------------------------------------------------------------------xii
INTRODUCTION----------------------------------------------------------------------------------------1

Chapitre I : Introduction de l’esthetique dans la phenomenologie---------------------9
I-1. Le contexte de l’œuvre Phenomenologie de l’experience esthetique de
Dufrenne : Acclimatation de la phenomenologie en France grace a Sartre et Merleau-Ponty-------------------------------------------------------------------------------11
I-1-1. Sartre----------------------------------------------------------------------------------------13
I-1-2. Merleau-Ponty----------------------------------------------------------------------------17
I-2. L’esthetique etudiee par la phenomenologie -----------------------------------------21

Chapitre II : L’etude de l’œuvre picturale chez Mikel Dufrenne-------------------------26
II-1. Temporalisation de l’espace---------------------------------------------------------------27
II-2. La structure de l’objet pictural------------------------------------------------------------30
II-2-1. L’objet pictural----------------------------------------------------------------------------30
II-2-2. La couleur et la lumiere----------------------------------------------------------------32
II-2-3. Le dessin-----------------------------------------------------------------------------------35
II-2-4. L’expression-------------------------------------------------------------------------------39

Chapitre III : L’analyse de la peinture de Li Mei Shu----------------------------------------41
III-1. Li Mei Shu et son art------------------------------------------------------------------------42
III-2. Les caracteristiques et les significations dans l’œuvre ----------------------------47
III-2-1. La source de son art : San Hsia ------------------------------------------------------47
III-2-2. La signification d’un courant realiste----------------------------------------------48
III-3. Les portraits « de femme »---------------------------------------------------------------52
III-3-1. Les caracteristiques des portraits---------------------------------------------------53
a. Le style---------------------------------------------------------------------------------------54
b. La forme et le sujet ----------------------------------------------------------------------55
III-3-2. La comparaison entre les portraits et les photos -------------------------------61
III-3-3. L’expression particuliere des portraits---------------------------------------------65




Conclusion : L’interpretation de la peinture de Li Mei Shu grace a l’esthetique phenomenologique de Mikel Dufrenne--------------------------------------------------------69
a. Le sujet et le titre-----------------------------------------------------------------------------70
b. Le quasi-autoportrait------------------------------------------------------------------------77
c. La nostalgie de l’origine---------------------------------------------------------------------79
d. L’ethique et la politique---------------------------------------------------------------------81
e. Le loisir et les vacances----------------------------------------------------------------------84

BIBLIOGRAPHIE----------------------------------------------------------------------------------88
ANNEXE---------------------------------------------------------------------------------------93



TABLE DES ILLUSTRATIONS

1.《靜物》Vie tranquille , 1927---------------------------------------------------------------44
2.《紅衣》Robe rouge , 1939------------------------------------------------------------------45
3.《花與女》Fleur et fille , 1940-----------------------------------------------------------------45
4.《三峽春曉》San Hsia a l’aube au printemps , 1977--------------------------------47
5.《小憩之女》La fille qui se repose , 1935-------------------------------------------------49
6.《黃昏時》Pendant la tombee de la nuit, 1936------------------------------------------49
7.《白衣少女》Fille en robe blanche , 1952-------------------------------------------------50
8.《祖師廟廟埕前》Devant le temple , 1955-----------------------------------------------50
9.《小憩(三)》La fille qui se repose III , 1961-------------------------------------------------1
10.《納涼》Prendre le frais , 1976--------------------------------------------------------------51
11.《露台》Filles a la terrasse , 1950--------------------------------------------------------58
12.《窗邊少女》La jeune fille devant la fenetre , 1959-----------------------------------58
13.《採茶少女》La fille aux feuilles de the , 1963------------------------------------------59
14.《佛門少女(一)》La fille au temple I, 1973----------------------------------------------59
15.《屋頂花園》Le jardin du toit , 1975--------------------------------------------------61,64
16. La photo Le jardin du toit--------------------------------------------------------------------64
17.《春風》Le vent du printemps , 1953-------------------------------------------------------70
18.《盛夏》L’ete , 1964----------------------------------------------------------------------------70
19.《新裝》Le nouvel habillement , 1965-----------------------------------------------------71
20.《溫暖》Le temps doux , 1979---------------------------------------------------------------71
21.《假日閒情》Le loisir en vacances , 1975------------------------------------------------72
22.《端莊佳人》Mademoiselle Chen , 1974------------------------------------------------72
23.《秋實》L’automne , 1941--------------------------------------------------------------------74
24.《麗日》Le beau jour , 1942------------------------------------------------------------------74
25.《自畫像》Autopotrait , 1931-------------------------------------------------------------77
26.《晴朗》Le beau soleil , 1977----------------------------------------------------------------80
27.《寧靜的村落》Village tranquille , 1927----------------------------------------------80
28.《愛孫》Grands enfants , 1965--------------------------------------------------------------83
29.《林蔭小憩》Repos sous un arbre , 1978------------------------------------------------85
30.《生命》La vie , 1977---------------------------------------------------------------------------85
參考文獻 I. Litterature premiere :

a. Ouvrages de Mikel Dufrenne consultes
Karl Jaspers et la philosophie de l’existence, en collaboration avec P. Ricœur, Paris,
ed. du Seuil, 1947.
Phenomenologie de l’experience esthetique, tome I. L’objet esthetique, tome II. La
Perception esthetique, Paris, Presses universitaires de France (coll. « Epimethee » ),
1953 (2e ed. 1967).
La personnalite de base. Un concept sociologique. Paris, Presses universitaires de
France
( Bibliotheque de sociologie contemporaine ), 1953 ( 2e ed. 1966 ; 3e ed. 1972 ).
La notion d’ « a priori », Paris, Presses universitaires de France, 1959.
Le poetique, Paris, Presses universitaires de France ( Bibliotheque de philosophie
contemporaine ), 1963 ; 2e ed. precedee de Pour une philosophie non theologique,
Paris, Presses universitaires de France, 1972.
Jalons, Recueil d’articles portant sur les philosophies : Spinoza, Hegel, Kant,
Heidegger, Bachelard, Wittgenstein, Husserl et Merleau-Ponty, La Haye, Nijhoff, 1966
(Phaenomenologist, vol. 20 ).
Esthetique et philosophie, Recueil d’articles, Paris. Klincksieck ( coll. d’ Esthetique
n。1 ), 1967.
Pour l’homme, Paris, ed. du Seuil, 1968
Art et politique, Paris, Pressses de la Cite ( coll. 10/18), 1974.

b. Principaux articles de Mikel Dufrenne consultes
Philosophie generale.
« Signification des a priori », Bulletin de la Societe francaise de Philosophie,
1955 (9), 97-132.
« L’a priori comme monde », Annales de l’Universite de Paris (janv.-mars
1966),36,1,1-15.
« A priori et philosophie de la nature », Filosofia, 1967 (18), 723-736.
« L’anti-humanisme et le theme de la mort », Revue internationale de
Philosophie, 1968, 22, 3-4, 296-307.

Histoire de la Philosophie
« Wittgenstein et la philosophie », Les Etudes philosophiques, 1965 (20),
281-306.
« Existentialism and Existentialisms », Philosophy and Phenomenological
Research, 1965-1966 (26), 51-62.
« La philosophie du neo-positivisme », Esprit, 1967 (35), 781-800.

Sociologie
« Existentialisme et phenomenologie », Cahiers internationaux de
Sociologie, 1946 (1), 161-171.
« Histoire et historicite. Un aspect de la sociologie de Marx », Cahiers
internationaux de Sociologie, 1948 (3), 98-118.
« Coup sur l’œil sur l’anthropologie culturelle americaine », Cahiers
internationaux de Sociologie, 1952 (12), 113-124.
« Le parti de l’homme », Esprit, 1959 (27), 113-124.

Esthetique
« Philosophie et litterature », Revue d’Esthetique, I, 3 (juill.-sept. 1948), 289-305.
« L’esthetique et le concept de beau », Institut propedeutique de l’Universite du Vietnam, 1955.
« Les a priori de l’imagination », Archivio di Filosofia (Surrealismo e simbolismo), Padoue, Cedam, 1965, 53-63.
« Syntaxe et semantique dans l’art », Rivista di Estetica, 1968 (13), 161-177.
« Phenomenologie et ontologie de l’art », Les sciences humaines et l’œuvre d’art, Bruxelles, La connaissance, 1969.
« L’art et le sauvage », Revue d’Esthetique, XXIII, 3-4 (juill.-dec. 1970), 241-254.
L’annee 1913. Les formes esthetiques de l’œuvre d’art a la veille de la premiere guerre mondiale. Travaux et documents inedits reunis sous la direction de L. Brion-Guerry, Paris, Klincksieck, 1971, 25-57.
« Esthetique et structuralisme », La philosophie contemporaine, ed. par R. Klibansky, Florence, La nuova Italia, 1971, 97-101.
« L’art conceptuel », Revue d’Esthetique, XXIV, 1 (Janv.-mars. 1971), 91-93.
« Aesthetik der Abbildung », Philosophische Perspektiven,Francfort-sur-Main, IV, 72.
« On the Phenomenology and Semiology of Art », Phenomenology and Natural Existence, Essays in Honor of Marvin Farber, New York, Albany, State University of New York Press, 1973.
« Questionari, le riposte », BN Strutturalismo e critica del Film, a cura di Giorgio Tinazzi, 3-4, mars-avril 1972.
« L’art abstrait » ; « Le beau » ; « L’esthetique » ; « L’Oeuvre » ; « Le Public » ; « Le Style », Encyclopediae Universalis, 1970-1972.
« Comment peut-on aller au cinema ? », Revue d’Esthetique, XXVI, 2-3-4, (avr.-dec. 1973), 371-382.
« La crise de l’art », Universalia, 1974.
« Phenomenologie et esthetique », Actes du Congres de Phenomenologie, Montreal, 1974.
« L’art de masse existe-t-il ? », Revue d’Esthetique (coll. 10/18).
« Ecriture, peinture », Revue d’Esthetique (coll. 10/18). (a paraitre, 1975).
« Perception esthetique comme retour a l’originaire » (a paraitre en Finlande dans un recueil collectif).
« L’Esthetique » (a paraitre dans Enciclopedia Italiana, Italia, 1974).
« Apres le structuralisme » (a paraitre en Italie), La philosophie francaise contemporaine, Bologne, ed. Forni.
« Esthetique et Science de l’Art », Tendances actuelles des Sciences humaines, UNESCO., Mouton & Cie ed. (a paraitre).

II. Litterature secondaire :

Vers une esthetique sans entrave : Melanges offerts a Mikel Dufrenne, Paris, UGE (coll. 10/18), 1975.

III. Litterature tertiaire :

Alain (Emile Chartier), Propos sur l’esthetique, Paris, Presses Universiteaires de France, 1949.
Chalumeau, Jean-Luc, Lectures de l’art : Reflexion esthetique et creation plastique en France aujourd’hui, Paris, Hachette, 1992.
Etienne, Gilson, Introduction aux arts du beau, Paris, Librairie Philosophique J. VRIN, 1963.
Huisman, Denis, L’esthetique, Paris, Presses Universiteaires de France, 1998.
Lalande, Andre, Vocabulaire technique et critique de la philosophie, Paris, Presses Universiteaires de France, 1967.
Lacoste, Jean, La philosophie de l’art, Paris, Presses Universiteaires de France, 1981.
Lacroix, Jean, Kant et le kantisme, Paris, Presses Universiteaires de France, 1969.
Merleau-Ponty, Maurice, Phenomenologie de la perception, Paris, Gallimard, 1945,“Avant-propos”.
Sartre, Jean-Paul, L’imaginaire, Paris, Gallimard, 1940.
Souriau, Etienne, Vocabulaire de l’esthetique, Paris, Paris, Presses Universitaires de France, 1990.
Talon-Hugon, Carole, L’esthetique, Paris, Presses Universiteaires de France, 2004.
Lyotard, Jean-Francois, La phenomenologie, Paris, Presses Universiteaires de France, 1954.
Smith, A. D. Arthur David,《胡塞爾與〈笛卡爾式的沉思〉》,桂林:廣西師大出版,2007。
Spiegelberg, H.,《現象學運動》,北京:商務印書館,2011。
蘇宏斌,《現象學美學導論》,北京 : 商務印書館,2005。

IV. Etudes portant sur Li Mei Shu (avec la vision francaise)

何兆華,「畫如映鏡-談李梅樹繪畫中的服裝」《李梅樹教授百年紀念學術研討會論文集》,台北大學人文學院,1975,頁481。 He Zhao Hua, La peinture comme un miroir ; le vetement dans la peinture de Li Mei Shu (Colloque : le
centenaire de sa naissance), Taipei : College humaniste de l’Universite
Nationale Taipei, p.481.
倪再沁,《茲土有情—李梅樹和他的藝術》,台中: 台灣國立美術館,1996。Ni Zai Qing, Li Mei Shu et son art, Taipei : Musee des arts de Taiwan , 1996.
黃才郎,「一條筆直而深入的路—崇高寫實的李梅樹」《雄獅美術》,107期「李梅樹專輯」,1980,頁30-43。 Huang Cai-Liang, La voie droite et profonde : hommage au realisme de Li Mei Shu, Revue Lion art, vol.107, 1980,
p.30-43.
廖雪芬,「崇高寫實的李梅術」《雄獅美術》,48期,1989,頁100-104。Liao Xue-Fang, L’hommage au realisme : Li Mei Shu, Revue Lion art, vol.48,
1975. p.100-104.
郭博川,「土地‧人民‧李梅樹-李梅樹藝術中的幾點思考」《李梅樹教授百年紀念學術研討會論文集》,台北大學人文學院,1975,頁8。 Kao Bo-Chuan, Reflexion sur l’art de Li Mei Shu : la terre, la population et Li Mei Shu (Colloque : Le centenaire de sa naissance ), Taipei : College humaniste de
l’Universite Nationale Taipei, 1975,p.8.
李梅樹,「朝著寫實的道路邁進—八十回顧展自序」《藝術家》,91期,1982,頁125。 Li Mei Shu, La voie droite du courant realiste, preface de
l’exposition : Retour sur 80 ans , Revue L’artiste, vol.91, 1982, p.125.
蕭瓊瑞,「自我覺省與自我隱退-對李梅樹晚期人物畫的一種解釋」《婦女之美-李梅樹逝世十週年紀念展》,台北市立美術館,1991,頁16。Xiao Qiong-Rui, L’explication des œuvres de la derniere periode : reveil et retraite de
Li Mei Shu, Taipei : Musee des arts de Taiwan, 1991, p.16.
論文使用權限
  • 同意紙本無償授權給館內讀者為學術之目的重製使用,於2012-09-03公開。
  • 同意授權瀏覽/列印電子全文服務,於2012-09-03起公開。


  • 若您有任何疑問,請與我們聯絡!
    圖書館: 請來電 (02)2621-5656 轉 2281 或 來信