淡江大學覺生紀念圖書館 (TKU Library)
進階搜尋


下載電子全文限經由淡江IP使用) 
系統識別號 U0002-1907200601432200
中文論文名稱 台法博物館策展政策研究—以「法國繪畫三百年」至「美好年代」為例
英文論文名稱 Research on Museum’s policy of exhibition between Taiwan and France – from "From Poussin until Cézanne: 300 years of French painting" to "The modern life. Paris 1925-1937 ".
第三語言論文名稱 Etude sur les politiques muséologiques de Taiwan et de la France :de “De Poussin à Cézanne : 300 ans de peinture française” à “La vie moderne. Paris 1925-1937”.
校院名稱 淡江大學
系所名稱(中) 法國語文學系碩士班
系所名稱(英) Department of French
學年度 94
學期 2
出版年 95
研究生中文姓名 張皦瑾
研究生英文姓名 Chiao-Chin CHANG
學號 691270218
學位類別 碩士
語文別 中文
口試日期 2006-06-16
論文頁數 148頁
口試委員 指導教授-梁蓉
委員-劉俐
委員-談玉儀
中文關鍵字 博物館  博物館學  展覽  展覽交流 
英文關鍵字 museum  museology  exhibition  exchange of exhibition 
第三語言關鍵字 musee  museologie  exposition 
學科別分類 學科別人文學語言文學
中文摘要 近年來,台法博物館特展交流活動頻繁。筆者因個人對於博物館展覽之參觀興趣,延伸思考博物館文化機制之形成過程、博物館特展交流之運作模式、博物館展覽之具體效益等議題。為釐清上述子議題,本論文於焉產生。

本論文首先探討博物館學的定義理論,進而瞭解博物館的組織架構與經營理念。二者,認識台灣與法國雙方對於博物館的設置體制,包括中央級及地方級政府機制、官方及非官方策展機構。三者,以2001年至2006年四個台法博物館交流特展(法國繪畫三百年、馬諦斯特展、羅浮宮埃及文物展、美好年代展)為研究案例,瞭解特展形成背景、運作方式及施行成效。最後,總結思考台法博物館交流特展對於:特展機制之建立、特展教育之啟發、特展交流之經營、經濟行銷之效益等相關議題。

本論文實為筆者對於博物館學、博物館行政、博物館特展交流等專業領域之初探之作。許多見解與認識,尚需潛心深入研究學習。藉由本論文之完成,筆者初步了解博物館運作及策展模式,未來期望能有機會實際參與博物館行政運作,充實個人專業知識與經驗,是為本論文最終目標。
英文摘要 In recent years, there has been more and more special exhibitions held in Taiwan and French, and the personal visits to the exhibitions has evoked the author to conduct a research study on the following subjects in this thesis --- the developmental process of museum cultural mechanism, the way how special exhibitions are communicated in different countries, and the effects of museum exhibitions.

The theory of museology as well as the organization and managements of a museum is discussed at the first part of the thesis. Investigating the differences of museum systems between Taiwan and France, including the control mechanism toward museums from both the central and local government authorities and from official and unofficial organizations is the subsequent idea revealed in this these. Furthermore, the case studies, the third part of this research, of “From Poussin until Cézanne: 300 years of French painting”, “Matisse exhibition”, “The ancient Egyptian art form Louver” and “The modern life. Paris 1925-1937” elicit our comprehensible understanding toward the background information, the mechanism and the effects of exhibitions. Finally, this thesis is concluded by discussing the following ideas related to an exhibition --- the methods of formulating the mechanism, the values of the educational implications, and the effects on management and economy of exhibition communications. As a consequence, the results of this research might be applied as a reference in the further studies in areas of international culture communications and communications among museum exhibitions.

This thesis is a pilot research on the fields of museology, the administration of museum, and the communication of exhibitions so that readers would get a slight understanding toward the mechanism of museums and the formulations of exhibitions. The final purpose of this study is to gain a clear picture of museum operations, in order to build upon the previous professional knowledge and experiences of the author.
第三語言摘要 Résumé
Etude sur les politiques muséologiques de Taiwan et de la France: de“De Poussin à Cézanne: 300 ans de peinture française”à “La vie moderne. Paris 1925-1937 .
CHANG Chiao-Chin


Chapitre I: Introduction
Le directeur du Musée National d’Histoire, HUANG Yung-chuan dit : « A la suite de changements dans la société et des besoins des visiteurs, le musée du XXIè siècle possède un rôle indispensable concernant la recherche, l’exposition, le design/.../, la gestion, la réunion des fonds, /.../ ,la communication, les archives, /.../ » Donc, une bonne organisation et une bonne utilisation des ressources du musée devient plus importante de nos jours. De ce point vue, on peut définir la «muséologie» telle que: La muséologie se rapporte aux sciences et aux techniques qui concourrent à la conservation, au classement et à la présentation d'œuvres, d'objets dans les musées. Nous verrons les politiques, le système, l’organisation et la gestion des musées, la communication et les échanges entre les musées français et les musées taïwanais.
Ces dernière années, Taïwan et la France ont organisé conjointement beaucoup d’ exposition d’échange. Grâce aux expositions d’ échanges, nous pouvons ainsi améliorer nos connaissances concernant les systèmes de recrutement et de formation dans un musée français, nous pouvons les comparer et les analyser quand à leurs divergences relatives aux deux pays. Pour mieux comprendre le système et les politiques des musées entre Taïwan et la France, il y a quatre exemples d’expositions spécialisées dans ce mémoire: 1) De Poussin à Cézanne: 300 ans de peinture française, 2) Matisse: L’émotion du trait, le don de l’espace, 3) Eternelle Egypte, 4000 ans de civilisation et 4) La vie moderne. Paris 1925-1937. A travers les quatres exemples et l’étude de la théorie de la muséologie, nous pouvons connaître la situation du musée dans l’échange d’exposition entre les deux pays en ce moment.
Donc, chaque exposition est différente et est oraganisée de façon différente. Il n’y a pas un unique modèle pour les expositions internationales, mais le gouvernement et les compagnies privées peuvent aider à organiser ces expositions d’échanges. C’est comme cela que l’on peut élever et renforcer l’image culturelle de Taïwan.


Chapitre II: La théorie de la muséologie

De plus en plus de pays et de gens reconnaissent la muséologie comme une science à part entière. Elle consiste également à établir un contact significatif entre les objets exposés et le public. Elle présuppose une connaissance de multiples disciplines, des objets et de la société, des sciences portant sur les objets et des sciences humaines pour organiser le musée. A travers ce concept de muséologie, nous pouvons nous pencher sur les sujets suivants:

I. Le changement de la définition du musée
Étymologiquement, le mot “Musée” vient du terme grec museion et signifie “temple des Musées”, divinités des arts. Le premier musée a été construit à Alexandrie. Il y avait une grande salle de colloque, des péripatéticiens, des portiques, et un cénacle pour les repas. Au Moyen Âge, la cathédrale et l’église deviennent une place pour mettre les choses religieuses. On peut dire qu’il y a des fonctions comme celles du musée. Au XVè siècle, la forme du tableau se répand en Europe, les peintures historiques de grandes dimensions ornent les galeries des châteaux devenus des lieux de représentation. Le musée possède la fonction de collectionner des objets pendant cette époque. Et à partir du XVè siècle et jusqu’au XVIIIè siècle, les préoccupations de conservation et d'exposition apparaissent mais ne sont pas ouvertes au public, elles sont réservées pour les nobles et la bourgeoisie.
Et en France, le musée est un lieu officiel d'exposition de l'art et de mise à disposition des citoyens des œuvres d'art des collections royales ou celles qui ont été confisquées aux nobles du XVIIIè siècle. En 1801, La Direction des Musées de France établit l’organisation des affaires dans les musées français et elle définit les principales fonctions du musée: « Le musée est une institution, ouverte au public et qui conserve les collections. C’est un lieu historique où l’on expose, collecte, recherche et éduque pour le public...» . Le musée devient un lieu ouvert au public. Les musées sont de plus en plus établis en France, ils ont besoin du soutien des organisations et de thèmes spéciaux pour se développer. La muséologie joue un rôle de première importance dans les musées. De nombreux pays souhaitent apprendre et connaître le savoir-faire de gestion des musées français. Taïwan est l’un de ces pays.
Le gouvernement taïwanais, le Yuan Exécutif, annonce la loi du musée en 1954 et le Ministère de l’Éducation Nationale est responsable de la gestion des affaires des musées. À Taïwan, le Musée National du Grand Palais est établi en 1965, c’est le premier musée assez grand pour collecter les œuvres chinoises. Il est ouvert au public.

II. La structure du musée
En ce qui concerne la structure du musée, ICOM(International Council Of Museums)l’explique : « Le musée est une institution permanente, sans but lucratif, au service de la société et de son développement, ouverte au public et qui fait des recherches concernant les témoins matériels de l'homme et de son environnement, acquiert ceux-là et les conserve, les communique et notamment les expose à des fin d'études, d'éducation et de délectation ... ». Voici les fonctions du musée: la collection, la recherche, l’exposition et l’éducation.
Après avoir penché sur les quatre fonctions de base, on doit analyser la structure des musées. L’organisation classique s’apparente à la suivante: Un directeur, un vice-directeur, une secrétaire, les quatre groupes chargés d’exercer les fonctions de bases. Il y a aussi la structure complexe, excepté un directeur, un vice-directeur, une secrétaire, ils ont des bureaux pour des affaires administatives, des groupes pour la recherche scientifique, des différents départements pour collecter les oeuvres, des bureaux ou services ayant pour objectif d’organiser les expositions.
Prenons pour exemple Le Musée du Louvre, c’est un cas intéressant car c’est un musée complet. Parce qu’il témoigne d’une division précise du travail. Il y a huit départements pour réserver les différentes catégories d’objets ou « trésors »; huit bureaux pour les affaires administratives; 3 centres pour la sécurité, l’information et le service d’information; 3 conseils pour aider la partie financière, les affaires d’échange et de coordination. L’autre exemple de Taïwan, c’est le Musée National du Grand Palais, comme le Louvre, il y a des trésors chinois. Pour ça, il y a trois grandes parties:
1) Le service de classement des œuvres d’art: il sépare les peintures, les ustensiles et les anciens livres.
2) L’autre service qui gère l’ensemble de l’exposition, entre autre les publications, la technique, les affaires d’exposition, l’inscription.
3) Les affaires administratives que sont: la comptabilité, le bureau des affaires générales, le bureau du personnel.

III. Les idées de gestion du musée
De nos jours, la gestion du musée est très importante. Le musée est avant tout ouvert pour le public, il ne doit pas fermer ses portes pour la recherche. Le musée est en constante remise en question concernant les moyens mis en œuvre pour augmenter le nombre de ses visiteurs, pour organiser des expositions "hors des murs", suivre des formations professionnelles relatives à l’activités des musées, les services du musée (Les services pour les différents objets).
Qu’est ce-qu’on peut faire pour la gestion du musée? Sharron DICKMAN (La responsable de communication à but non-lucratif) a dit : « Promouvoir est un moyen de combiner quelques activités, c’est pour attirer les gens les faire, visiter le musée et bien le connaître ( les collections, les équipements, les services). Cela peut s’accomplir en sucitant la coopération des entreprises, des journaux, des groupes de la communauté; insérer dans une publication... ». C’est ce qu’un musée se doit faire pour accueillir plus de monde. Première étape, il faut savoir les besoins du public et organiser ce dont ont besoin. Deuxième étape, il faut chercher les institutions pour les aider financièrement et pour la dernière étape, coopérer avec les entreprises pour développer les affaires dans le musée.
Le service clientèle est également un élément très important dans l’organisation du musée, c’est un endroit avant tout conçu pour les gens. En effet, toute une trame de service vient se greffer à l’essence même de la collection et de l’objet du musée. Le personnel qui y travaille offre un service précieux, il réalise la visite du musée, imprime les prospectus nécessaires à la visite, offre un service de repas rapide, et une quantité de service pratique pour le visiteur.

IV. Les idées d’organiser de l’exposition dans le musée.
La première image qu’ont les visiteurs du musée est l’exposition. Comment organiser ou bien organiser une exposition? C’est une question à laquelle nous discuterons dans cet article. Il y a plusieurs parties pour les expositions :
1) Par la durée d’exposition, l’exposition longue et l’exposition courte.
2) Par les œuvres, l’exposition en cours et l’exposition spécialisée.
3) Sur l’international, il y a aussi l’exposition d’échange.
Suivant les styles d’exposition, il y a des principes pour organiser celle-ci (particulièrement en échange d’exposition). Le premier, il faut décider du thème et apprécier l’effet de l’exposition. C’est pour recorriger le plan et améliorer la chance de la réussir. Le deuxième, déterminer le plan et signer le contrat. Dans le contrat, il faut noter les articles d’égalités et écrire les affaires en détails, comme les transports, les œuvres, les assurances, etc... Le dernier, il faut encourager les échanges d’exposition pour le personnel de musée. Pas seulement les expositions pour les publics, c’est aussi pour le personnel du musée.
Dans cet article, nous discutons seulement des choses qui concernent les définitions, la structure, la gestion et l’exposition du musée.


Chapitre III: Les institutions des expositions entre Taïwan et la France.

Pendant la Vè République en France, l’Etat applique la politique de décentralisation et se met en place pour les politiques publiques locales. Le bilan de la décentralisation est couramment dressé en fonction de l’évaluation des résultats des politiques locales: c’est le cas par exemple de la décentralisation de l’action culturelle ou de l’intervention économique des collectivités des musées locaux. Il y a quelques institutions pour mettre en pratique les politiques des expositions dans les musées: le Ministère de la Culture et de la Communication, la Direction des Musées de France (DMF), La Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris (DAC) et l’Association Française d’Action Artistique (AFAA).
À Taïwan, il y a deux directions dans l’Etat pour la réalisation des politiques culturelles dans les musées, c’est le Ministère de l’Éducation Nationale et le Conseil National des Affaires Culturelles. Dans les différentes régions du pays, nous savons qu’il existe des centres culturels et des bureaux de culture, par exemple: La Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Taipei. Il y a aussi des institutions privées pour aider les affaires culturelles. Dans ce chapitre, nous discuterons des institutions sur tous les plans et en particulier sur les organisations et les compagnies privées.

I. Le système d’expositions dans le gouvernement
Les affaires des expositions sont les affaires culturelles. C’est la raison pour laquelle le Ministère de la Culture et de la Communication est responsable des projets en France. Mais à Taïwan, il n’y a pas de Ministère de la Culture, c’est le Conseil National des Affaires Culturelles et le Ministère de l’Éducation Nationale qui sont responsables des affaires culturelles. Dans cette partie, nous pouvons analyser et discuter le système d’exposition entre Taïwan et la France.
En France, le Ministère de la Culture et de la Communication est l’institution principale pour les affaires culturelles, l’application des règles et des lois culturelles. Il y a deux lois pour pratiquer la décentralisation culturelle, ce sont “les lois de décentralisation” et “la Loi d’Orientation pour l’Aménagement et le Développement Durable du Territoire (LOADDT)”. Les communications entre les cultures, c’est le Ministère des Affaires Etrangères qui s’en occuppe. Le Ministère de la Culture et de la Communication et le Ministère des Affaires Etrangères sont responsables des affaires d’exposition d’échange.
Le Conseil National des Affaires Culturelles organise les affaires culturelles à Taïwan. Il établit aussi les centres culturels entier. Par exemple: le Centre Culturel de Taïwan à Paris, le Centre Culturel de Taipei à New York. C’est pour développer la culture taïwanaise. Il y a plus d’expositions dans le centre culturel, le Conseil espère que par ce moyen, il pourra établir un échange culturel entre l’Est et l’Ouest.

II. Les institutions centrales des expositions
A propos du Ministère de la Culture et de la Communication, il y a la Direction des Musées de France(DMF), responsable de l’organisation des affaires du musée, la Direction Régionale des Affaires Culturelles(DRAC) qui est responsable de l’application des règles et les lois du musée dans tout le territoire. Nous allons observer les expositions exposées dans les musées organisées par l’institution de la DMF et du Conseil National des Affaires Culturelles à Taïwan.
La DMF explique ses missions : « ... La Direction des Musées de France exerce l'ensemble de ces missions en fonction des règles générales de la déconcentration administrative territoriale et en liaison étroite avec les directions régionales des affaires culturelles. ». Par conséquent, il est bon d’apprécier trois points dans le musée: appliquer les règles, la finance et l’éducation du personnel du musée. En ce qui concerne la finance, il faut organiser une autre institution pour approvisionner les revenus. La Réunion des Musées Nationaux (RMN) gère les revenus des billets des entrées, les objets de reproduction, l’organisation d’expositions temporaires et la diffusion culturelle autour de ces expositions et des collections permanentes des musées nationaux.
Il y a 240 Musées Nationaux et 215 Musées Privées à Taïwan, mais l’institution principale pour organiser les musées est composée de deux organismes seulement: le Conseil National des Affaires Culturelles et le Ministère de l’Éducation Nationale. Le dernier considère que le musée a une place éducativee, qui présente les informations accessible à tous et l’échange culturel. Donc, cela permet de collecter des fonds, d’offrir des chances pour le personnel du musée, établir de nouvaux moyens échanges et la coopération des expositions avec les autres pays dans le monde.

III. Les institutions locales des expositions
Il y a trois types de musées en France: les Musées Nationaux, les Musées Classés et les Musées Contrôlés. Les Musées Nationaux sont contrôlés par la DMF; les deux dernières sont pour la gestion des régions et des localités. En même temps, il y a le Fond Régionaux d'Acquisition des Musées (FRAM) pour aider le financement. Nous discutons de la localisation des bureaux, comme la direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris. Les musées de la Ville de Paris sont des organisations spécifiques qui ont les produits de l'histoire de la collectivité parisienne. Et il y a l'Association Paris-Musées qui délègue les tâches suivantes: la production des expositions des musées, l'édition de leurs publications, catalogues et produits. Les deux principes des institutions pour les affaires expositions dans les musées à Paris.
La Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Taipei est responsable des affaires culturelles à Taipei. Elle gère six institutions culturelles et organise les activités pour les habitants de Taipei pour les encourager à participent aux activités culturelles comme: les manifestation urbaines dans la rue, le guide des patrimoines, s’intéresser à la musique chinoise, la fête des enfants, etc... Pour l’échange d’expositions, la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Taipei offre des subventions spéciales.

IV. Les institutions privées des expositions
Il faut chercher beaucoup de ressources pour réaliser une exposition. Il arrive que le musée coopère avec l’institution privée pour organiser une exposition. Nous discutons d’une association française et des compagnies taïwanaises.
L’Association Française d’Action Artistique (AFAA) est l’opérateur délégué du Ministère des Affaires Etrangères et du Ministère de la Culture et de la Communication pour les échanges culturels internationaux et l’aide au développement dans les domaines des arts de la scène, des arts visuels (l’exposition et le musée), de l’architecture, du patrimoine et de l’ingénierie culturelle (grands projets, saisons culturelles étrangères en France). Sa mission est d’encourager l’échange international et de promouvoir la culture française.
A Taïwan, l’entreprise China Times et le journal United Daily sont les deux grandes compagnies pour aider à tenir les expositions. De 2001 à 2005, ils sotiennent à Taïwan. L’exposition achevée, il permet aux défavorisés de s’intéresser et de participer aux expositions. C’est pour redorer le blason de l’entreprise. Et c’est aussi le motif pour leur de tenir des expositions. Ce sont des institutions privées qui composent le système de l’exposition.


Chapitre IV: Les exemples des musées d’échange entre Taïwan et la France

L’expert anglais des musées, Amborse, indique : « Il y a trois caractéristiques des musées au XXIème siècle. Premièrement, ils collectent les objets dans chaque musée; deuxièmement, il faut conserver les collections pour le public; troisièmement, le musée et la communauté offrent des avantages sociaux, une rentabilité économique, un effet culturel et des bénéfices politiques. ». Donc, les musées au XXIème siècle, à travers les relations entre les collections, le public et l’environnement, sont très importants. Par les expositions du musée, le public peut voir les collections et récolter des informations. C’est la raison pour laquelle le musée devient un lieu d’échanges culturels.
L’échange des collections est encore plus intéressant quand il est fait au niveau international. Pour le personnel des musées, cela approfondit la diffusion des connaissances (exposition, médiation, etc…). Dans ce chapitre, il y a quatre expositions dont nous pouvons discuter.

I. De Poussin à Cézanne : 300 ans de peinture française.
En 1998, les collections du Musée National du Grand Palais, à Paris, expose “Mémoire d’un empereur”; les deux organismes gouvernementaux (la DMF et le Musée National du Grand Palais) signent un contrat officiel. Sur la principe d’un échange égalitaire, ils conviennent de reprendre une exposition riche et importante telle que “Mémoire du empereur” à Taïwan. Ensuite, le directeur de la RMN, Philippe DUREY, organise une exposition d’échange avec LIN Po-ting (l’ancien administrateur du Musée National du Grand Palais). Ce sont l’AFAA et la DMF qui combinent la partie française pour organiser cette exposition. Du côté taïwanais, ce sont le Département d’exposition du Musée National du Grand Palais et le journal United Daily. Le groupe français est responsable de la sélection des œuvres, d’écrire les articles français pour présenter l’exposition, de la partie technique et de la coordination avec le groupe taïwanais.
Le groupe taïwanais est responsable de l’écriture du catalogue, de la planification de l’exposition, de l’organisation des activités pédagogiques et du service envers le public. Le journal United Daily organise les publications, les relation publiques et les mass media, les conférences de presse, etc... Il fournit aussi une aide financière pour toutes les activités. C’est pourquoi l’exposition peut exposer 80 peintures représentant l’histoire de la peinture française.

II. Matisse: L’émotion du trait, le don de l’espace.
Réussissant à exposer “l’Age d’or de l’impressionnisme – Chefs-d’œuvre du Musée d’Orsay”, l’ancien directeur du Musée National d’Histoire de Taipei, HUANG Kuang-nan invite SHU Mei-yu pour organiser “Matisse: L’émotion du trait, le don de l’espace”. Il espère que cette exposition aura autant de succès que la dernière fois. SHU Mei-yu est commissaire, elle prête beaucoup d’œuvres de Matisse venant de différent pays, elle est aussi en contact avec la famille de Matisse et le Musée National d’Histoire de Taipei. En même temps, la directrice du United Daily et du journal Min Sheng, WANG Shao-lan, participe financièrement à l’exposition. Le Musée National d’Histoire de Taipei s’occupe de la partie administrative.
Pour “Matisse: L’émotion du trait, le don de l’espace”, le Musée National d’Histoire de Taipei coopère avec les entreprises. Par exemple, le journal United Daily se sert des medias à l’ouverture d’une exposition, fait des interviews pendant l’exposition; la banque Cathay United s’occupe des frais des conférences de Matisse, etc... Le Musée National d’Histoire de Taipei organise des activités pour les étudiants, les enfants et leurs parents. Pour les aveugles, le musée ajoute du braille dans la description des peintures. Parce que le thème et les activités sont nouveaux, et que les collections sont riches, il y avait plus de deux cents mille visiteurs à cette exposition.

III. Eternelle Egypte, 4000 ans de civilisation.
Le Président-Directeur du Musée de Louvre, Henri LOYRETTE affirme : « Cette exposition est la plus importante jamais organisée par le musée sur ce thème, hors des murs du palais du Louvre.». Les chefs-d’œuvre et objets moins connus sont prêtés par la compagnie Jio-Kuan. Il y a 625 pièces exposées au musée du Mémorial Chung-Kai-Shek à Taipei. Cette exposition fait le tour de trois villes de Taïwan, Taipei, Taichung, Kaohsiung pendant un an. Le temps est plus long que les trois autres expositions à Taïwan.
Il y a des groupes de commissaires: En France, ce sont le Musée du Louvre et L’Ecole du Louvre; à Taïwan, nous prendons en charge les affaires administratives et les disciplines scientifiques. Dans les affaires administratives, c’est la compagnie qui est responsable de tout (tenir les conferences de presse, offrir un banquet d’ouverture), le journal Min Sheng fait diffuser les informations sur l’exposition, la compagnie aérienne Eva Air est responsable du transport des œuvres, le métro de Taipei organise des activités dans les stations. Pour cette exposition, nous trouvons les institutions et les organisations qui travaillent dans le domaine de l’éducation et le développement des idées culturelles à Taïwan. Cette exposition est un voyage dans la civilisation egyptienne pour le public taïwanais, afin de mieux connaître la culture occidentale. Donc, elle crée une dimension éducative et laisse plusieurs pistes pour mettre en relation l’éducation, le sens de l’échange et la culture internationale.

IV. La vie moderne. Paris 1925-1937.
Le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris souhaite montrer « hors de ses murs » des ensembles significatifs de sa collection, c’est pourquoi le public de Taïwan peut voir des œuvres d’art déco du 12 novembre 2005 au 5 février 2006 au Musée d’Art de Taipei.
Le thème de l’exposition “La vie moderne. Paris 1925-1937”reflère une époque et les objets qui en étaient au cœur. Cette exposition est le fruit d’une collaboration le groupe japonasie, Brain Trust et l’entreprise China times. Le dernier coopère aux institutions suivantes: Le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, le Musée d ‘Art de Taipei à Taïwan. L’entreprise China times est aussi responsable des affaires administratives; il permet la communication entre le Japon, Paris et Taïwan, il organise l’exposition, tient les conférences de presse, etc... Le Musée d’Art de Taipei organise les activités autour de l’exposition, écrit les prospectus pour les enfants, assure l’assistance technique et l’appui logistique.
Les quatre expositions ont quatre caractéristiques différentes, c’est ce qui fait le succès des expositions. Par conséquent, une bonne exposition ne l’est pas seulement pour les visiteurs mais permet aussi au personnel du musée d’apprendre à organiser une exposition.


Chapitre V: Les expositions sous l’influence du musée

L’ancien directeur du Musée National d’Histoire de Taipei, HUANG Kuang-Nan dit : « Dans une période de changemet et de progrès, il faut faire attention à trois questions dans la gestion d’un musée: les finances, les ressources humaines, les collection, mais une autre question est plus importante encore: c’est comment faire pour que les musées deviennent plus vivants aujourd’hui? » Il existe divers moyens, organiser des activités, faire des expositions spécialisées, coopérer avec un autre musée, etc... Maintenant, le moyen le plus utilisé est de réaliser des expositions spécialisées. Dans cet article, nous verront celles qui s’organisent entre Taïwan et la France. Lors d’expositions spécialisées, plus de visiteurs vont au musée, donc le musée obtient plus de retombées financières. Nous discuterons de quatre sujets: l’établissement du système de l’exposition, l’utilisation de l’éducation dans l’exposition, l’encouragement de l’échange d’exposition, la réutilisation des collections et des objets du musée.

I. L’établissement du système de l’exposition
En analysant les quatre expositions de l’article, nous pouvons connaître le système d’organisation d’une exposition à Taïwan en ce moment. Le musée peut l’organiser, comme c’est le cas pour le Musée National du Grand Palais, le Musée National d’Histoire de Taipei qui organisent eux-mêmes les expositions. Il y a aussi des compagnies privés qui sont responsables d’expositions, par exemple: la compagnie Jio-Kuan et l’entreprise China times. Le modèle de coopération est différent car le principe est de prêter des œuvres aux différents musées. Les œuvres françaises sont concernées. Nous remarquons que les institutions assistées d’entreprises ont plus d’écho dans la presse pour propager les informations sur une exposition.
Une exposition étant un élément de promotion nationale, même pour des collections étrangères, l’essentiel est souvent pris en charge par le pays d’origine et notre musée local doit en échange déployer ses talents. Il est nécessaire d’aller vers plus de clarté dans la définition de ce système, où l’administration gouvernementale offre toutes les ressources pour l’exposition, comme assister aux affaires d’échange et aux finances.

II. L’utilisation de l’éducation dans l’exposition
Le musée est une place très importante et un lieu d’enrichissement pour le public qui s’informe pendant toute sa vie. Comme l’école, le musée est aussi un lieu d’apprentissage, et l’exposition est des manières pour le public de voir les collections. Le personnel des musées doit bien mettre en place les activités autour des expositions, pour que le public puisse acquérir de nouvelles connaissances et établir un standard culturel national.
Pour augmenter le savoir-faire du personnel des musées, il faut savoir planifier des activités, donner de l’intérêt pour l’éducation et le désir d’approfondir les formations spécialisées. De la même façon, les expositions doivent faire l’objet d’études et de présentations par les conservateurs du musée, qui apprennent aussi à répondre aux besoins du public tous en approfondissant leurs propres connaissances.
C’est le cas de l’exposition de “Matisse: L’émotion du trait, le don de l’espace”, pour laquelle le Musée National d’Histoire de Taipei fait beaucoup d’activités pour le public. Celles-ci ne sont pas seulement organisées par le personnel du musée, il y a aussi des professeurs qui prononcent des discours (pour le personnel et le public) et des enseignants qui amènent leurs élèves au musée. L’exposition de “La vie moderne. Paris 1925-1937” du Musée d’Art de Taipei organise des activites pour les enfants, comme l’édition d’un manuel enfantin ou des activités pour les parents et leurs enfants.

III. L’encouragement de l’échange d’exposition
Au temps de la mondialisation, tout s’échange dans le monde; quelles que soient les techniques et les politiques, le musée joue un rôle important dans l’échange culturel. L’exposition spécialisée est une liaison entre le musée et le public. Lorsque le musée peut faire un échange par une exposition spécialisée internationale, le public peut obtenir plus d’informations différentes dans le monde et les collections du musée peuvent se représenter à l’étranger.
Non seulement l’exposition montre les collections au public, mais elle peut aussi favoriser les relations entre le personnel des musées et les visiteurs. A travers l’échange d’exposition, les organisateurs peuvent approfondir les techniques d’organisation, bien connaître d’autres façons d’organiser l’exposition. Les commissaires français sont les gens qui travaillent dans les musées, mais à Taïwan, c’est toujours la compagnie qui met en place un groupe pour une exposition, comme pour “Eternelle Egypte, 4000 ans de civilisation”. De plus en plus des gens participent aux activités artistiques. C’est pourquoi nous pouvons encourager les expositions d’échanges qui amènent beaucoup de bénéfices, des améliorations dans les techniques d’exposition, des sources de revenus financiers et une meilleurs image culturelle de Taïwan pour augmenter les chances de communication au niveau international.

IV. La réutilisation des collections et des objets du musée
Dans ces quatres expositions, nous trouvons des points communs qui sont d’abord des collections spécialisées :
1) De Poussin à Cézanne: 300 ans de peinture française: Il y a 80 peintures venant de 27 musées nationaux en France. Elles présentent l’histoire de la peinture française.
2) Matisse: L’émotion du trait, le don de l’espace: ce sont 212 pièces exposées à Taipei, qui sont toutes des œuvres caratéristiques dans les musées d’origine ou les collections privées.
3) Eternelle Egypte, 4000 ans de civilisation: 625 pièces d’Egypte, toutes très précieuses et une partie d’œuvres jamais exposée. Les œuvres et les objets se complètent parfaitement pour présenter cette civilisation antique.
4) La vie moderne - Paris 1925-1937: Le musée d’Art Moderne de la Ville de Paris possède un large éventail d’artistes très appréciés de leur vivant, médaillés des salons artistiques parisiens et qui sont très logiquement soutenus par les collections publiques. Il y a 55 collections ainsi exposées à Taipei.
En conclusion, “Est-ce que le musée taïwanais peut prêter les collections à l’étranger” ? Les trois musées dont nous discutons dans cet article, le Musée National du Grand Palais, le Musée National d’Histoire de Taipei, le Musée d’Art de Taipei, ont des œuvres présentant l’esprit de Taïwan, par exemple: Le Musée National du Grand Palais a collecté des œuvres des dynasties Yuan, Ming et Qing; Le Musée Mational d’Histoire de Taipei possède des collections depuis la dynastie Han; Le Musée d’Art de Taipei conserve des peintures présentant les peintres taïwanais. Les spécialités de nos musées présentent l’image de “Taïwan” et pourraient l’exposer dans le monde.


Chapitre VI: Conclusion
Une bonne exposition est de permettre au visiteur de garder un bon souvenir, c’est une fonction importante du musée. C’est un moyen de créer un lieu entre le musée et le public. En combinant les patrimoines historiques et les collections dans le musée, cela peut transformer l’esprit culturel et établir un échange culturel. Le public peut se cultiver sur l’art et participer aux activités du musée. C’est pourquoi une bonne exposition est très importante pour le musée.
Après avoir discuté sur les deux systèmes du musée, deux points se font très utiles sur l’organisation d’une exposition:
I. Les règles sur le système du musée
En France, il y a le DMF qui gère les affaires du musée et le Ministère des Affaires Etrangères qui est responsable des communications internationnales. De plus, l’AFAA aide dans la mise en place des expositions. Chaque département coopère très bien grâce au DMF. À Taïwan, il y a un projet spécialisé pour les musées afin de mettre en pratique des expositions.
II. Etablir un système d’éducation dans le musée
De nos jours, les transformations sociales mettent de plus en plus en valeur la formation continue des professionnels. Il est de plus en plus important que le personnel a une idée claire de leurs objectifs ainsi que de leurs nécessités pédagogiques. Nous pouvons noter l’existence de l’école du Louvre pour former les conservateurs et s’occuper de l’administration et de la gestion des musées. C’est un bon modèle qui peut être utilisé dans le système des musées à Taïwan. Donc, s’il y a des systèmes pédagogiques et complémentaires, cela peut former d’avantage de professionnels du musée à Taïwan.
Enfin, Taïwan veut employer “la politique culturelle” et créer une image culturelle dans le monde. Le Conseil National des Affaires Culturelles organise des activités comme: “La fête de l’Art”, “La fête du cinéma” et d’un groupe de danseurs professionnel. Ce sont pour se faire connaître dans le monde entier. Nous espèrons qu’un jour, les échanges d’expositions pourraient devenir un moyen de créer une image reconnue de la culture taïwanaise.
論文目次 目 次
頁次
目次………………………………………………………………… I
圖目次……………………………………………………………… III
表目次……………………………………………………………… V
第一章 緒論 ……………………………………………………… 1
第一節 研究背景與動機…………………………………… 1
第二節 研究方法與架構…………………………………… 3
第三節 研究對象、範圍與限制…………………………… 7
第四節名辭解釋……………………………………………13
第二章 博物館學理論………………………………………17
第一節 博物館定義轉變……………………………………17
第二節 博物館組織架構……………………………………23
第三節 博物館經營理念……………………………………33
第四節 博物館策展理念……………………………………40
第三章 台灣及法國參與策展之單位………………………49
第一節 政府策展機制………………………………………50
第二節 中央策展機構………………………………………55
第三節 地方策展機構………………………………………62
第四節 非官方策展機構……………………………………68
第四章 台法特展交流實例…………………………………75
第一節 法國繪畫三百年……………………………………76
第二節 馬諦斯特覽…………………………………………83
第三節 羅浮宮埃及文物展…………………………………89
第四節 美好年代……………………………………………95
第五章 特展對於博物館之影響……………………………101
第一節 建立特展機制………………………………………101
第二節 運用特展教育………………………………………108
第三節 增進特展交流………………………………………113
第四節 舊資產新行銷………………………………………117
第六章 結論與建議………………………………………123
附錄一 ICOM博物館部分條例釋意……………………………………127
附錄二 法國藝術活動協會(AFAA)組織圖……………………………129
附錄三 台灣十大公辦好展覽表(2001-2005)………………………131
參考文獻………………………………………………………133
英、法文縮寫與機構名稱索引………………………………143
英、法文名詞索引……………………………………………145
圖目次
【圖1-2-1】研究架構圖…………………………………………………………5
【圖1-2-2】研究執行架構圖……………………………………………………6
【圖2-1-1】謬思眾女神圖……………………………………………………19
【圖2-2-1】博物館四功能圖…………………………………………………24
【圖2-2-2】博物館功能互動關係圖…………………………………………25
【圖2-2-3】博物館功能圖……………………………………………………25
【圖2-2-4】博物館基本組織圖………………………………………………29
【圖2-2-5】博物館組織圖……………………………………………………29
【圖2-2-6】博物館學術性科學組組織圖……………………………………30
【圖2-2-7】國立故宮博物院組織圖…………………………………………31
【圖2-2-8】羅浮宮博物館組織圖……………………………………………32
【圖2-3-1】博物館行銷機能架構圖…………………………………………34
【圖2-4-1】展示構成要素結構圖……………………………………………42
【圖2-4-2】展示計畫檢驗修正關係圖………………………………………43
【圖2-4-3】展示計畫團隊工作圖……………………………………………44
【圖2-4-4】計畫作業流程圖…………………………………………………45
【圖3-2-1】中央與地方文物收購經費圖(1998)…………………………57
【圖3-2-2】法國吉美博物館組織圖…………………………………………58
【圖3-2-3】台閩地區各項統計數據變化曲線圖(1999-2003)……………60
【圖3-2-4】國立歷史博物館組織圖…………………………………………61
【圖3-3-1】法國文化支出分配圖(1996)……………………………………63
【圖3-3-2】巴黎市文化局組織圖(2006)…………………………………64
【圖3-3-3】台北市文化局組織圖(2006)…………………………………66
【圖3-4-1】博物館與各類資源關係圖………………………………………69
【圖3-4-2】法國藝術活動協會(AFAA)預算分配圖(2006)………………70
【圖3-4-3】時報集團母體子體關係圖………………………………………72
【圖4-1-1】「法國繪畫三百年」策展團隊圖…………………………………79
【圖4-2-1】「馬諦斯特展」引入台灣過程圖…………………………………85
【圖4-2-2】「馬諦斯特展」策展組織圖………………………………………86
【圖4-3-1】「羅浮宮埃及文物展」策展團隊圖示……………………………91
【圖4-3-2】「羅浮宮埃及文物展」工作分配圖………………………………92
【圖4-4-1】「美好年代」引入台灣過程圖……………………………………97
【圖4-4-2】「美好年代」策展組織圖…………………………………………97
【圖5-1-1】展覽於博物館文化體系圖………………………………………102
表目次

【表1-3-1】台法交流特展簡表………………………………………………9
【表3-1-1】台灣中央政府總預算表(2001-2005)……………………………53
【表3-2-1】台閩地區展演活動概況表(1999-2003)…………………………59
【表3-3-1】台北市政府總預算及文化類別預算表(2002-2005)……………67
【表3-3-2】台北市文化預算占總預算比例表(2002-2005)…………………67
【表3-3-3】台閩地區各省市藝文活動場次概況(2003)……………………68
【表3-4-1】法國藝術活動協會(AFAA)總預算表(2006)……………………70
【表3-4-2】聯合報及中國時報主辦展覽表(2001-2005)……………………72
【表3-4-3】聯合報集團表……………………………………………………74
【表4-1-1】「法國繪畫三百年」………………………………………………78
【表4-1-2】「法國繪畫三百年」工作負責表…………………………………80
【表4-1-3】「法國繪畫三百年」協辦單位協助事項表………………………82
【表4-2-1】「馬諦斯特展」……………………………………………………83
【表4-2-2】「馬諦斯特展」工作負責表………………………………………86
【表4-2-3】「馬諦斯特展」協辦單位協助事項表……………………………87
【表4-3-1】「羅浮宮埃及文物展」……………………………………………90
【表4-3-2】「羅浮宮埃及文物展」工作負責表………………………………92
【表4-4-1】「美好年代展」……………………………………………………96
【表4-4-2】「美好年代展」工作負責表………………………………………98
【表4-4-3】「美好年代展」協辦單位協助事項表……………………………100
【表5-1-1】台法交流特展之主管單位、任用人員、法源、經費來源比較表…103
【表5-1-2】特展文化體表……………………………………………………105
【表5-2-1】歷史博物館「展覽」、「教育推廣」經費比例表(2002-2004)……110
【表5-2-2】歷史博物館補(贊)助及委辦經費概要表(2002-2004)……110
【表5-2-3】特展覽教育活動簡表……………………………………………112
【表5-3-1】策展人一覽表……………………………………………………115
【表5-4-1】特展運用行銷五元素一覽表……………………………………119


參考文獻 參考書目
中文書目
【專書】
王效蘭,《花樣年華—法國繪畫三百年》,台北:聯合報系,2001。
包遵彭,《中國博物館史》,台北:國立歷史博物館,1968。
行政院文化建設委員會,《92年文化統計》,台北:行政院文化建設委員會,2003。
— ,《文建會-2004年文化政策白皮書》,台北:行政院文化建設委員會,2004。
李梅齡編,《美好年代展-巴黎市立美術館收藏展》,台北:時報多媒體,2005。
呂理政,《博物館展示的傳統與展望》,台北:南天,2002。
吳鴻慶,《超博物館》,台北:揚智,2003。
林政弘,《我國博物館經驗管理之探討》,台北:教育部,1995。
— ,《台灣地區博物館經驗管理策略》,台北:國立編譯館,2005。
林英傑等,《馬諦斯特展-彩筆飛舞空間》,台北:民聲文化傳播公司,2002。
夏學理等,《文化行政》,台北:五南,2002。
— ,《藝術管理》,台北:五南,2003。
郭長江,《時空落子—博物館展示設計實務》,台北:國立歷史博物館,2003。
秦裕傑,《博物館人語》,台北。漢光,1988。
— ,《博物館絮語》,台北:漢光,1992。
— ,《現代博物館》,台北:財團法人世界宗教編輯委員會,台北,1996。
陳 媛,《博物館四論》,台北,國家,2002。
陳國寧,《博物館學》,台北:空大,2003。
連俐俐,《永恆埃及》,台北:九觀,2003。
國立歷史博物館,《九十一年度國立歷史博物館年報》,台北:國立歷史博物館,2003。
— ,《九十二年度國立歷史博物館年報》,台北:國立歷史博物館,2004。
— ,《九十三年度國立歷史博物館年報》,台北:國立歷史博物館,2005。
黃光男,《博物館行銷策略》,台北:藝術家,1997。
— ,《博物館新視覺》,台北:正中書局,1999。
— ,《博物館能量》,台北:藝術家,2003。
馮久玲,《文化是個好生意》,台北:臉譜文化,2002。
鄒明智,《法國文化行政》,台北:行政院文化建設委員會,1980。
張婉真,《論博物館學》,台北:典藏,2005。
漢寶德,《博物館管理》,台北:田園,2000。
— ,《展示規劃理論與實務》,台北:田園,2004。
賴素鈴,《羅浮宮埃及文物展—埃及導覽手冊》,台北:聯合報系,2003。
蘇明如,《解構文化產業》,高雄:春暉,2004。
蕭子權,《文物展覽設計實務之研究》,台北:純真出版社,1990。
【專門譯書】
Bruno S. FREY(布魯諾‧費萊),蔡怡真、林秀玲譯,《當藝術遇上經濟》(Art & Economics , Analysis & Cultural Policy),台北:典藏,2003。
Carroll ALISON(卡若‧愛爾森),桂雅文譯,《獨立策展人》(Independent Curators - A Guide for the Employment of Independent Curators),台北:五觀,2004。
Chris BALER(克立思‧巴克),羅世宏譯,《文化研究理論與實踐》(Cultural study),台北:五南,2004。
Claude MOLLAR(克勞德‧莫拉爾),梁蓉譯,《法國文化工程》(L’ingénierie culturelle),台北:麥田,2002。
Friedrich WAIDACHER(弗德利希‧瓦達荷西),林潔盈等譯,《博物館學-德語系世界的觀點》(Museologie-Handbuch der Allgmeneinen),台北:五觀,2005。
Georges Ellis BURCAW(喬治‧艾裏斯‧博寇),張譽騰審訂,《博物館這一行》(Introduction to Museum Work),台北:五觀,2000。
Gerard MONNIER(集哈‧莫尼),陳麗如譯,《法國文化政策--從法國大革命至今的文化藝術機制》(L’Art et ses institutions en France, de la Revolution a nos jour),台北:五觀,2004。
Graeme K TALBOYS.(葛蘭恩‧塔柏伊),林潔盈譯,《博物館教育人員手冊》(Museum educator’s handbook),台北:五觀,2004。
HELD D. et al.(海德等),沈宗瑞等譯,《全球化大轉變,全球化對政治、經濟與文化的衝擊》(Global Transformations: Politics, Economics and Culture),台北:韋伯,2001。
Jean-Pierre WARNIER(尚-皮耶‧瓦尼耶),吳錫德譯,《文化全球化》(La mondialisation de la culture),台北:麥田,2003。
John H. FALK & Lynn D. DIERKING(約翰‧福克及琳‧迪爾金),林潔盈等譯,《博物館經驗》(The museum experience),台北:五觀,2002。
Peter BROOKER(彼得‧博客),王志弘等譯,《文化理論詞彙(第二版)》(A Glossary of Cultural Theory 2E),台北:巨流,2003。
Sharron DICKMAN(雪倫‧狄肯曼),林潔盈譯,《如何行銷博物館:推廣博物館,美術館和展覽的概念與方法》(The marketing mix: promoting museums, galleries & exhibitions),台北:五觀,2002,
Tim AMBROSE(堤姆‧安部斯),桂雅文譯,《新博物館管理》(Managing New Museums A Guide to Good Practice),台北:五觀,2003。
Victor HELL(雨果‧海爾),翁德明譯,《文化理念》(Cultural theory),台北:遠流,1990。
【專文期刊、報紙】
朱國斌,〈法國行政學研究導論〉,《空大行政學報》,台北:國立空中大學,第12卷第3期,1999年6月,頁173-207。
周功鑫,〈博物館展覽策劃與觀眾學習〉,《博物館學季刊》,第15卷第2期,2001年4月,頁83-90。
林慧嫻,〈臺灣博物館與媒體合作的新介面─以國立故宮博物院特展的舉辦為例〉,《博物館學季刊》,第17卷第1期,2003年1月,頁71-85。
梁 蓉,〈法國文化政策中表演藝術之行政組織及運作〉,《行政院國家科學委員會專題研究計畫報告書》,86年8月1日至88年4月30日。
梁光余,〈公立博物館的行銷〉,《博物館學季刊》,第17卷第3期,2003年7月,頁139-142。
耿鳳英,〈臺灣博物館的歷史沿革〉,《歷史文物》,第128期,第14卷第3期,2004年3月,頁66-83。
黃光男,〈國際文物交流與原則〉,《歷史文物雙月刊》,第6卷第2期,1996年4月,頁79-86。
黃 旭,《博物館的空間主題─一個空間的社會學筆記〉,《博物館學季刊》,第15卷第4期,2001年10月,頁51-57。
黃俊夫等,〈博物館書面指引功能探究─以國立科學工藝博物館參觀指引為例〉,《科技博物》,第3卷第5期,1999年9月,頁14-30。
黃寶萍,〈展場設計:審美超越時間 觀展跨越空間〉,《民生報》,2001年11月13日,A10版。
曾信傑,〈博物館、報章媒體與觀眾的互動〉,《博物館學季刊》,第12卷第3期,1998年7月,頁59-64。
曾瑞蓮,〈從博物館行銷策略談戶外大型活動之規劃〉,《科技博物》,第5卷第6期,2001年11月,頁60-72。
曹銘宗,〈專訪故宮院長杜正勝談法國繪畫三百年〉,《聯合報》,2001年11月18日,A13。
陳慧玲編譯,〈特展教育活動的評析〉,《博物館學季刊》,第17卷第1期,2003年1月,頁103-120。
張崇山,〈博物館的展示規劃〉,《博物館學季刊》,第7卷第3期,1993年7月,頁55-64。
— ,〈博物館特展的根本問題與策略規劃〉,《博物館學季刊》,第17卷第1期, 2003年1月,頁7-13。
張婉真,〈國際性展覽的交流模式—國立歷史博物館與法國合作之經驗分享〉,《博物館學季刊》,第14卷第2期,2000年4月,頁57-62。
— ,(博物館門票的訂價策略與營運:以法國經驗為例),《博物館學季刊》,第18卷第2期,2004年4月,頁111-127。
謝慧青,〈法國27所博物館珍藏故宮大集合八十件作品看三百年繪畫史精華〉,《自由時報》,2001年11月15日,文藝特區。
藝術家,〈穿越線條與色面-馬諦斯特展〉,《藝術家》,第331期,2002年12月,,頁152-202。
— ,〈金字塔探秘-羅浮宮埃及文物展〉,《藝術家》,第331期,2003年12月,頁189-241。
— ,〈2001台灣十大公辦好展覽〉,《藝術家》,第320期,2002年1月,頁130-131。
— ,〈2002台灣十大公辦好展覽〉,《藝術家》,第332期,2003年1月,頁120-121。
— ,〈2003台灣十大公辦好展覽〉,《藝術家》,第344期,2004年1月,頁164-167。
— ,〈2004台灣十大公辦好展覽〉,《藝術家》,第356期,2005年1月,頁164-167。
— ,〈2005台灣十大公辦好展覽〉,《藝術家》,第368期,2006年1月,頁174-181。
【博碩士論文】
王雅芬,《報業整合行銷傳播的創新--以中國時報系為例》,台北:世新大學傳播研究所,2003。
何志平,《中國時報系企業再造關鍵成功因素之研究》,台北:銘傳大學傳播管理研究所碩士在職專班論文,2003。
梁秀庭,《國立博物館經濟價值之研究--以國立歷史博物館馬諦斯特展為例》,台北:國立臺北藝術大學藝術行政與管理研究所碩士論文,2004。
翁誌聰,《從文化全球化觀點面向探討我國政府藝文補助政策之意涵—以台北市文化局為例》,台北:世新大學傳播研究所碩士論文,2001。
孫鴻玲,《國立故宮博物院國際借展之個案研究》,台北:政治大學圖書資訊所碩士論文,1999。
粘耿嘉,《全球化文化衝擊下的法國文化產業策略》,台北:淡江大學歐洲研究所碩士論文,2003。
劉怡芳,《藝文活動行銷傳播策略之研究—以報社贊助大型展覽為例》,台北:國立台灣師範大學傳播研究所碩士論文,2001。
齊珮文,《法國文化政策之研究》,台北:淡江大學歐洲研究所碩士論文,1990。
張瑜倩,《以博物館行銷觀點探討博物館形象建立》,台北:國立政治大學圖書資訊研究所碩士論文,2002。
【研討會論文】
中華民國博物館學會,《「博物館法」草案研擬委託研究案》報告書,台北:教育部,2001。
東吳大學外語學院2004年校際學術研討會,《全球化與在地化》論文集,台北:東吳大學外語學院,2004。
陳其南,〈序言〉,《國際交流的拋物線連結—2004策展人論壇》,台中:國立台灣美術館,2004,頁4。
陳郁秀,〈國際困境—外交出擊〉,《國際交流的拋物線連結—2004策展人論壇》,台中:國立台灣美術館,2004,頁426-435。
陳國寧,〈博物館與社區關係之發展─兼談公辦民營的實施〉,《2001台北縣文化論壇--「迎接博物館時代的來臨」研討會論文集》,台北:台北縣政府文化局,2001,頁17-26。
國立台灣美術館編輯委員會,《國際交流的拋物線連結—2004策展人論壇》,台中:國立台灣美術館,2004。
— ,《聚合在地能量—2004策展實務研習營》,台中:國立台灣美術館,2004。
國立歷史博物館,《博物館專業人員教育與人力資源管理學術研討會論文集—台灣和法國的對話》,台北:國立歷史博物館,2004。
張婉真,〈藉由法國經驗之比較探討台灣博物館專業人員與養成制度之關係〉,《博物館專業人員教育與人力資源管理學術研討會論文集—台灣與法國的對話》,台北:國立歷史博物館,2004,頁28-68。
簡 丹,〈如何創造多贏的策展活動—文宣、募款與市場外交出擊〉,《聚合在地能量—2004策展實務研習營》,台中:國立台灣美術館,2004,頁120-127。
西文書目
【英文專書】
Bruno S. FREY, Art & Economics, Analysis &cultural Policy, N.Y.: Springer Verlag, 2000.
Council of Europe/ERICarts, Compendium of Cultural Policies and Trends in Europe, 7th edition, Bonn: Compendium of Cultural Policies and Trends in Europe, 2006.
Edward P. ALEXANDER, Museums in motion: an introduction to the history and functions of museums, Nashville: American Association for State and Local History, 1979.
George GERALD, Starting Right: A Basic Guide to Museum Planning, NY: Alta Mira Press, 1998.
Jane R GLASER, USA Museums in Context, The American Museum Experience- In search of Excellence, Edinburgh: Scottish Museums Council, 1986.
Norbert ELIAS, The Court Society (translated by Edmund Jephcott), Oxford: Basil Blackwell, 1983.
Peggy WIREMAN, Partnerships for Prosperity, Museums and Economic Development, Washington, D.C.: American Association of Museums, 1997.
Sharron DICKMAN, The Marketing Mix: promoting museums, galleries & exhibitions, Melbourne: Museums Australia Inc (Victoria), 1995.
Tim AMBORSE, Managing New Museums: A Guide to Good Practice, UK: Scottish Museums Council, 1993.
【法文專書】
Bernard DELOCHE, Le musée virtuel: vers une éthique des nouvelles image, Paris: Presses universitaires de France, 2001.
Françoise LUCCHINI, Culture au service des villes, Paris:Paperback, 2002.
Georges Henri RIVIÈRE, La Muséologie selon Georges Henri Rivière, Paris:Dunod, 1989.
Georges POISSIN, Les musées de France, Paris: Presses Universitaires de France, 1976.
Marie-Odlie DE BARY, Les différentes formes de muséograhie:de l’exposition taditionnelle au contre d’interprétation, Paris: Editions AFIT, 1999.
Pierre MOULINIER, Les politiques de la culture en france, Paris:PUF, 2001.
【法文期刊】
AFAA, AFAA mode d’emploi, Les documents de L’afaa, 2003.
AFAA, Rapport d'activité 2004, Les documents de L’afaa, 2004.
AFAA, Afaa initéraires 2006, Les documents de L’afaa, 2006.
DEP, Transmettre une passion culturelle: Développement culturel, Paris:Minstère de la cuture et de la communication, Nº 143, février 2004.
ICOM, Les musées universels, Les Nouvelles de l’ICOM , VOL.57, Nº1, 2004
ICOM, Le musée virtuel, Les Nouvelles de l’ICOM , VOL.57, Nº3, 2004
ICOM, Les musées, ponts entre les cultures, Les Nouvelles de l’ICOM , VOL.58, Nº1, 2005
網路資料
【專文】
地方事務司於博物館的角色扮演http://www.culture.gouv.fr/culture/regions/role.htm
法國如何通過重視文化外交來提升國家形象http://www.ccmedu.com/detail.aspx?boardID=12&ID=4926&page=1
延陵科學室 www.ngensis.com/ museum.htm
吳志中,〈地方分權政策〉http://www.scu.edu.tw/politics/journal/J15/Wu.htm
林國平,〈建立數位博物館成功模型之研究〉 http://www.npm.gov.tw/ch/doc/2-5.pdf
國立歷史博物館新聞稿 http://www.art-trend.com.tw/nmh/nmh_news/nmh_news_91/nmh_news_910917/nmh_news_910917.htm
博物館與國家社會發展http://www.npm.gov.tw/introduction/century/chinese/alltext/alltext_main5.htm
陳志杰,〈文化政策的困境與挑戰—立法場域與媒介論域之評析〉http://www.adat.org.tw/f5_2.htm
漢寶德,〈國家文化政策之形成〉,國政研究報告,90年7月27日。http://www.npf.org.tw/PUBLICATION/EC/090/EC-R-090-006.htm
鄭雅文,〈世界博物館與美術館〉http://www3.nccu.edu.tw/~meilingw/globe/u3/webpage/u3webpage.htm#011
謝振南,大記元文化網,〈羅浮宮埃及展將來台展一年八月台北率先亮相〉http://www.epochtimes.com/b5/3/6/8/c13274.htm
【機構法條網址】
A. 國外
大英百科全書網路版(Encyclopedia Britannica Online) http://www.britannica.com/eb/article-9054412?query=MUseum&ct
巴黎市政府網站 http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=192
巴黎市文化局官方網站 http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=5395&document_type_id=5&document_id=8669&portlet_id=11613
巴黎市文化局角色http://www.paris.fr/portail/Culture/Portal.lut?page_id=144&document_type_id=5&document_id=8404&portlet_id=9874
法國2002年博物館法條第27條http://www.culture.gouv.fr/culture/min/index-dmf.htm
法國吉美博物館組織圖(2006年2月)http://www.museeguimet.fr/homes/home_id20641_u1l2.htm
法國文化政策 http://www.culture.gouv.fr/culture/min/index-dmf.htm
法國文化部成立之歷史沿革http://www.culture.gouv.fr/culture/historique/index.htm
法國地方事務司於博物館的角色扮演http://www.culture.gouv.fr/culture/regions/role.htm
法國博物館司http://www.culture.gouv.fr/culture/min/index-dmf.htm
法國博物館司組織圖 http://www.culture.gouv.fr/culture/min/index-dmf.htm
法國藝術活動協會 http://www.afaa.asso.fr/index.html
法國博物館司所管轄的34所博物館 http://www.culture.gouv.fr/culture/min/index-dmf.htm
國際博物館協會(ICOM)官方網站:http://icom.museum/centre.html
國際博物館協會網站(法文版) http://icom.museum/hist_def_fr.html
國際博物館協會 博物館交流原則http://www.willpowerinfo.myby.co.uk/cidoc/rules1.htm#English
網路百科全書http://www.encyclo.volia.fr/
羅浮宮博物館組織圖。http://www.louvre.fr/llv/musee/organigramme.jsp
藝術活動協會之官方網站 宗旨介紹(L’AFAA en movement) http://www.afaa.asso.fr/
藝術理事會與文化機構國際聯盟組織http://www.ifacca.org/ifacca2/en/default.asp
B. 台灣
文建會的文化創意產業草案http://www.culcon.org.tw/doc/sub_2_1a.doc
台北市文化局http://www.culture.gov.tw/
台北市主計處 http://www.dbas.taipei.gov.tw/
台灣全國資料法規庫http://law.moj.gov.tw/fl.asp
年代售票網之「馬諦斯特展」 http://www.ticket.com.tw/event/matisse/html/04.htm
行政院文建會2004年文化政策白皮書http://web.cca.gov.tw/intro/2004white_book/files/1-1-1.pdf
荒漠傳奇.璀璨再現-敦煌藝術大展官方網址http://active.udn.com/dunhuang/home.htm
教育部部屬管所http://www.edu.tw/EDU_WEB/EDU_MGT/SOCIETY/EDU0669001/old/society01.htm?TYPE=1&UNITID=173&CATEGORYID=0&FILEID=10229
「法國繪畫三百年」官方網站www.npm.gov.tw/exhbition/adp1115/0_top.htm
國立故宮博物院http://www.npm.gov.tw/ch/a010101.htm
國立社教機構推行辦法條文 http://www.tyc.edu.tw/edusoc/1-2.htm
國立自然科學博物館年報info.nmns.edu.tw/library/pub/anurep/93/93index.pdf 93年台中年報
國立科學博物館-羅浮宮埃及文物展 http://www3.nstm.gov.tw/egypt/index_00.htm
國立歷史博物館的現代與展望 http://www.nmh.gov.tw/nmh_web/nmh/nmh_003_04.cfm
網路百科全書http://www.encyclo.volia.fr/
「羅浮宮埃及文物展」官方網站 http://udn.com/egypt/index.html
聯合報基金會官方網址 http://www.udngroup.com.tw/udnfund/index.html
臺北市藝文補助暨獎勵自治條例 http://www.law.taipei.gov.tw/taipei/lawsystem/lawshowall.jsp?LawID=P31E1001-20010117&RealID=31-05-1001
論文使用權限
  • 同意紙本無償授權給館內讀者為學術之目的重製使用,於2007-07-20公開。
  • 同意授權瀏覽/列印電子全文服務,於2007-07-20起公開。


  • 若您有任何疑問,請與我們聯絡!
    圖書館: 請來電 (02)2621-5656 轉 2281 或 來信