淡江大學覺生紀念圖書館 (TKU Library)
進階搜尋


下載電子全文限經由淡江IP使用) 
系統識別號 U0002-0307200917555800
中文論文名稱 宗教文化消費的當代形式-以法國社會的基督教信仰為例
英文論文名稱 The Contemporary Aspect of Religious Cultural Consumption:-The Case of the Christian Faith in the French Society
第三語言論文名稱 L’aspect contemporain de la consommation culturelle de religion: le cas de la croyance chrétienne dans la société française
校院名稱 淡江大學
系所名稱(中) 法國語文學系碩士班
系所名稱(英) Department of French
學年度 97
學期 2
出版年 98
研究生中文姓名 黃玉婷
研究生英文姓名 Yu-Ting Huang
學號 693270166
學位類別 碩士
語文別 中文
第二語文別 法文
口試日期 2009-06-18
論文頁數 155頁
口試委員 指導教授-吳錫德
委員-阮若缺
委員-楊淑娟
中文關鍵字 消費  宗教  世俗化  擬像  符號  景觀 
英文關鍵字 consumption  religion  secularization  simulacrum  sign  spectacle 
第三語言關鍵字 consommation  religion  secularisation  simulacre  signe  spectacle 
學科別分類 學科別人文學語言文學
中文摘要 當前社會不斷出現以宗教文化為元素製造的物質或精神類文化商品,如標榜大悲咒加持過的春茶、修女祝禱過的手工蛋糕、主打耶穌外型的存錢筒、聖母馬利亞的公仔等。然而它們雖披上宗教文化外衣,實質上它們都是消費商品。人們透過消費這些宗教文化商品,暫時滿足心理需要,便是從事宗教文化消費。
本研究以法國社會的基督教信仰為研究對象,來探討宗教文化消費的當代形式。首先從法國問卷調查機構所作與基督教信仰相關的調查結果,初步推敲「世俗化」和「消費文化」是宗教文化消費發展的背景。再者回溯法國歷史,探索世俗化過程,它如何由思想擴展到政治、社會領域;並且這當中隱約浮現資本家的影子。而世俗化在經濟領域,資本家公開現身,以資本主義主導一切,造成大眾消費、當代消費文化興起。最後導致當代宗教文化消費湧現。
本論文分析了當代宗教文化消費形成的過程,並探究宗教文化消費如何運作,以德波的「景觀」、布希亞的「符號」、「擬像」來分析。景觀是宗教文化消費的展示舞台,亦是推銷員。它介紹並推崇宗教文化商品,進而人們迷戀這類商品。而達成宗教文化消費的另一個關鍵,是商品以宗教文化符號和擬像來吸引人。進一步導出宗教文化消費的商品化模式。最後將現今法國社會放在這模式下分析,得出三種主要的宗教文化消費態勢:宗教文化是日常生活表徵、心靈商品、傳媒議題。
英文摘要 There are many religious cultural consumptions in Taiwan, in French or other country for exemple people buy CD of Gregorian Chant, see the movie of Le Code de Davinci, drink a bottle of water blessed…etc.
Religious Cultural Consumption, is a kind of cultural consumption for the spiritual satisfaction. I attempte to discuss the Contemporary Aspect of Religious Cultural Consumption through the case of the Christian Faith in the French Society. Therefore, I use the theory of Debord, Baudrillard for the base of my research.
The thesis contains four chapters: in chapter1, I describe the French society is a society of consumption, secularization, because most French people treat the Christian Faith as the product of consumption through some inquiries. Chapter 2, through historical background in France, I discuss the origine , the evolution of the secularization, the contemporary consumption in French Society. Chapter3, I research the processus of religious cultural consumption with “spectacle ” of Debord, “sign ”、“simulation ”、“simulacrum ”of Baudrillard. Furthemore, thourgh the operation of religious cultural consumptions, I induce the modele of commercialization of religion. Chapter 4, I put French Society in this modele, and I depict 3 contemporary aspect of religious cultural consumption.
第三語言摘要 Entrée en matière :
L’objectif de l’étude, ”L’aspect contemporain de la consommation culturelle de religion - le cas de croyance chrétienne dans la société française“, est d’esquisser un portrait du marché actuel de consommation culturelle de religion, par la recherche de consommation culturelle du Chrétianisme dans la société française. La consommation culturelle de religion, c’est de consommer la culture religieuse peu importe matérielle ou immatérielle pour poursuivre la satisfaction de besoin spirituel.
Dans ce mémoire, je tente de rechercher l’aspect contemporain de la consommation culturelle de religion - le cas de croyance chrétienne dans la société française. J’essaie aussi de montrer le mode commun de consommation culturelle de religion. Le mémoire comprend six parties, la première est l’introduction ; la deuxième porte sur l’analyse de la situation de croyance chrétienne dans la société française, consommation, sécularisation; la troisième porte sur une évolution de la sécularisation de la société française ; la quatrième se penche sur une recherche de l’essor de la consommation culturelle de religion en déduisant le modèle de marchandisation de la culture religieuse ; la cinquième est de trouver dans la mise en pratique du mode de la consommation culturelle de religion, des aspects majeurs de consommation culturelle du Christianisme dans la société française; la sixième est la conclusion.
Introduction
Il existe les parties ci-dessous: motivation de recherche, hypothèse de recherche, méthode de recherche et cadre de recherche. Ici je voudrais faire l’introduction de tout mon mémoire.
Chapitre I : L’analyse de la situation de la croyance chrétienne dans la société française
Dans ce chapitre, selon les résultats des enquêtes faites par les organisations d’ISSP, CSA, INSEE, TNS-SOFRES, pendant la fin de 20 siècle, début du 21 siècle, je décris la situation du Christianisme dans la société française à grands traits. Tel que le nombre de catholiques diminue d’année en année; environ 60% Français se déclarent catholiques alors que moins de 18% la pratiquent regulièrement. Bien que la plupart des Français se prononcent catholiques, peu de gens s’opposent à l’avortement, au divorce, à l’homosexualité ; En d’autres termes, chacun garde ses critères de valeur morale . Et puis les jeunes Français pensent qu’ils traitent la religon comme un produit de consommation .
En outre, j’esquisserais les grands aspects chrétiens dans la vie des Français, selon les résultats ci-dessus. Tel que Noël, Pâques, Ascension, Pentecôte, Assomption, Toussaint, sont des jours fériés nationaux ; même si la majorité des Français ne connaisse pas leurs sens religieux ; 1/3 Français choisissent la cérémonie funèbre catholique ; d ’autres cérémonies catholiques : baptême, confirmation, mariage leur sont de plus en plus indifférents.
En bref, les Français adoptent un caractère de consommateur par rapport au Christianisme. Car ils sont centrés sur eux-mêmes ; ils mettent l’accent sur l’individualisme, refusant la restriction religieuse ; sont à la poursuite d’une jouïssance dans la religion...etc. Ainsi , je en conclut qu’ils vivent dans une société de consommation, laïque.
Chapitre II : L’évolution de la sécularisation de la société française
Je montrais du processus de la sécularisation en France. Au regard de l’histoire française, ce chapitre abordera trois domaines : la pensée, la politique, la société.
En matière de la pensée, j’y traiterais du changement de la position du Christianisme, en 4 périodes de transition. En premier , pendant le moyen âge, tout le monde, croyant à l’existence de Dieu, obéit au système absolu- le Christianisme, que le clergé prêche. Cependant la manière d’agir de certains prêtres est scandaleuse, cela aboutit aux fabliaux, aux farces satiriques où apparaît le clergé comme hypocrite , à la base du pourrissement du Christianisme.
Ensuite, au seizième siècle, les gens ne faisant plus confiance dans le clergé, déclarent le retour à la vie simple du Christianisme , imitant le style de vie des disciples de Jésus du premier siècle, sans dépendre d’un clergé. Puis au dix-septième siècle, face au progrès de la science, les hommes , portant haut levé le drapeau de la Raison, n’arrivent pas à expérimenter l’Éternel. Ainsi ils doutent de l’existence de Dieu ; en même temps , ils méprisent le Christianisme. En d’autres termes, la position absolue de Dieu et le monopole de domination du Christianisme sont menacées.
À la fin de dix-huitième siècle, à cause de la querelle du déisme et de l’athéisme, les intellectuels confessent que Dieu n’existe pas . Dieu est donc exclut par l’homme , hors de leur pensée ; la position du Christianisme est chancelante. Par d’ailleurs, les gens utilisent l’athéisme contre l ‘ancien régime et se sert du moteur de la Révolution Française.
Dans la deuxième partie, je discuterais de la sécularisation de la politique notamment la laïcité, cela passe par des phases ci-dessous :
1. pendant le dix-huitième siècle, après avoir renversé l’ancien régime , les révolutionnaires, instaurent en nouveau régime. Sous ce nouveau régime, chacun a la liberté de croyance. De plus l’Église est contrôlée par l’État ; ce dernier nationalise des biens de la première. C’est à dire le clergé est au service d’un gouvernement laïc.
2. pendant le dix-neuvième siècle, en tant que fonctionnaires, le clergé s ‘alliait aux royalistes. Alors le gouvernement arrache à l’Église son rôle public par exemple Éducation , Santé, Armée...etc.
3. En 1905, du fait de l’application de la loi de la séparation de l’Église et de l’État, l’Église est exclute des affaires publiques. Ainsi, à la suite de la Pensée, l’homme, dans le domaine politique, interdit l’intervention de l’Église.
En troisième partie, on touche à la sécularisation de la société. Avec le développement de la philosophie de l’athéisme, du déisme et des mesures laïques du gouvernement Français, la religion semble incapable de se défendre, face aux attaques des disciples de Darwin , Freud, Marx, Nietzsche. En outre l’Église n’arrive pas à résoudre les problèmes des hommes dans la société de l’industrialisation et de l’urbanisation . Pour les hommes, la religion paraît obsolète. Ainsi ils se détachent de la religion . Tout aboutit à l’affaissement de la pratique religieuse des Français de façon continue.
Pour conclure, le développement de la sécularisation de la France commence du moyen âge jusqu’au vingtième siècle. Petit à petit, chaque domaine public exclut l’Église ; elle n’appartient plus qu’aux affaires privées. Néanmoins tout le monde peut choisir sa croyance, disposer selon sa liberté de croyance. À la suite de la sécularisation dans le domaine de la pensée, de la politique et de la société, on va observer le développement de la sécularisation dans le champ économique. Le capitalisme y acquérit le pouvoir, la liberté d’action en détruisant la valeur du système du Christianisme. Tout ce qu’il apporte, par l’emprise du capitalisme, la culture de consommation . Aussi, en résulte-il l’essor d’une consommation culturelle de la religion.
Chapitre III : La religion se matérialise un produit de consommation de la culture religieuse suivant la logique de la culture de consommation
Dans ce chapitre, je voudrais approfondir les trois questions ci-dessous: pourquoi la religion est le produit de consommation d’une culture de religion ? Comment pousse la masse à entreprendre la consommation de la culture de religion ? Existe-il un mode de marchandisation du produit de consommation de la culture de religion ?
I partie : La sécularisation et la consommation de la culture de religion
En réalité, à la recherche de l’origine de la sécularisation, c’est la bourgeoisie qui s’y mêle directement ou indirectement. Car la bourgeoisie soutient des penseurs pour créer une pensée contre le Christianisme ; encore elle conduit les révolutionnaires à établir un nouveau régime capitaliste ; il accélère le développement de l’industrialisation et de l’urbanisation . Il résulte de ceci que la France sécularise son système dans toutes ces sphères. De plus, on trouve un point clé entre la sécularisation et la consommation d’une culture de religion. C’est la bourgeosie qui est l’intermédiaire entre les deux.
En parlant de la bourgeoisie, elle , pour se procurer des biens d’investissement sans contrainte, accélère le capitalisme dans la sécularisation du domaine économique . Le capitalisme, un système économique, au profit du capital , améliore le mode de production par exemple le fordisme, le post-fordisme, afin de promouvoir le public à consommer des produits dans la demande quotidienne. En même temps, par la publicité du bienfait de produit de consommation dans les médias, celle-ci consomment plus de produits matériels dans sa vie quotidienne. Ainsi une culture de consommation contemporaine se forme, où tout le monde se prend pour consommateur, que sa vie dépend de la consommation.
Et avec l’arrivée de la saturation du marché matériel, avec l’intensification du besoin spirituel de gens , le capitalisme conçoit des produits pour satisfaire le besoin spirituel des masses. Selon l’observation de Baudrillard, le capitalisme crée la consommation culturelle en fournissant des produits de culture. Ensuite pour susciter l’intérêt du consommateur, il récupère des aspects abandonnés comme la religion. En effet la religion est souvent des options productivistes ; car la religion , «pleine de la spontanéité, de la liberté et de la créativité», comporte beaucoup de symboles. Ainsi le capitalisme pénètre dans la culture religieuse. En d’autres termes, la culture religieuse s’est injectée dans le produit culturel de religion. Il en résulte que la consommation de culture de religion prospère à cette époque-là.
II partie : Les moyens pour pousser les personnes contemporaines à la consommation de culture de religion
D’une part des mesures incitatives pour amorcer la consommation culturelle de religion. D’autre part , on fait usage du spectacle. Au sujet du spectacle, elle, investi par des producteurs, dispose une situation scénique pour faire connaître les produits devant les spectateurs. Par ailleurs, le langage du spectacle, composé par les signes de production régnante, n’est pas critiquable. Et puis le spectacle fait illusion, que promise à réaliser pour séduire le public à consommer ce qu’elle présente. Bref, afin de promouvoir la consommation du produit culturel de religion, on monte le spectacle en créant l’illusion devant les spectateurs , tel que le site d’ internet de l’abbaye pour vendre les produits des soeurs et des frères .
D’autre part, la société de production exagère la valeur de son produit pour pousser les consommateur à dépenser leur argent. Au sujet de la mise en place de la valeur de signe du produit de culture de religion, c’est celui qui réalise la marchandisation de culture de religion, mettant en oeuvre les symboles de la culture religieuse à un objet de commerce , pour y créer une valeur de signe , une sorte de connotation religieuse. En effet, c’est un moyen de promotion. Cela souligne que ce produit de signe de culture religieuse, en comparaison avec d’autres similarités, non seulement pourrait satisfaire le besoin matériel, mais aussi acquérir le besoin sprituel . Par rapport à la valeur de signe, elle , marquant la différence entre des autres , n’a qu’une signification parmi les autres . Ainsi l’article de consommation ayant le signe de la culture de religion n’a pas de sens religieux au sens propre de culture religieuse. Mais la masse est incitée à poursuivre les signes de culture de religion sous l’illusion du spectacle.
Encore , si le signe du produit imite à l’excès l’apparence de la chose , à la quelle on croit sans hésitation, devient sur-réalité. Bien que l’on s’y persuade, en fait, c’est la simulacre de la simulation de réalité. Ainsi , par ces moyens de promotion de la consommation de culture religieuse, la religion dans la société contemporaine est très commercialisée par exemple le collier de croix , les fromages de marque de «cardinal».
III partie : La mode de la marchandisation de la religion
Selon le spectacle de Debord, le signe de la consommation culturelle de Baudrillard, avec les exemples de consommation culturelle de religion, je suppose qu’ il existe un mode de fonctionnement dans la consommation culturelle de religion pour promouvoir la consommation culturelle de religion.
D’une part, le producteur investit le spectacle de son marchandise. Par rapport au spectacle, il est soit un environnement à la promotion, soit un représentant promotionnel. C’est la raison pour laquelle l’agent producteur expose son produit de consommation de culture religieuse dans le spectacle pour le faire connaître . Par ailleurs, du fait que le capitalisme contrôle la société par les masses médias, il domine la manière de vivre des contemporains par le spectacle. Ainsi, le spectacle, investi par les capitalistes, fournit une orientation de vie pour les consonmateurs, en tant que spectateurs. En d’autres termes, le spectacle, comme les publicités, les émissions télévisées, les sites sur Internet... etc, pénètre dans la vie de la foule par la diffusion de multimédia . Ensuite elle l’entoure et lui donne un mode de consommation.
Bref, l’homme contemporain n’arrive pas à se séparer du spectacle. Et les éléments de produit, dans le spectacle, doivent y adopter les règles du capitalisme, ayant pour but la promotion du produit de consommation. Alors les signes de culture de religion, apparaissant dans le spectacle, est au profit de celui qui investit le produit, et non pas de la religion . Ces signes ne glorifient que les produits , non pas la religion. Ainsi les spectateurs sont inondés dans le fétichisme marchand.
De plus, pour inciter les spectateurs à consommer chaque produit de consommation culturelle de religion, comment l’agent producteur qualifie ces produits ? Et pourquoi attirent-ils des consommateurs ? En réalité, il existe un mode de marchandisation de la culture religieuse. C’est d’abord absorber les symboles de la culture de religion, en les transformant en signes de culture de religion . Puis ces signes mélangés aux produits matériels ou spirituels. Tel que les images, les vocabulaires du culte religion, d’abbaye , symbole de religion, deviennent les signes de produit de « fromage» ou «bière», de «CD de musique»..etc.
Quant au signe de culture de religion, tous les produits mettent l’accent sur la valeur du signe de culture de religion en faisant illusion d’un univers spirituel. De plus, à cause de l’exagération du signe de culture de religion, ce signe évolue. Il devient un modèle de religion en y ajoutant d’autres éléments de produit . Maintenant le modèle de religion est ce qu’elle est , avec sa propre logique.
Enfin, les consommateurs croient que le produit de culture de religion , fabriqué par la marchandisation de la culture de religion, est vécu, et non inventé. Afin de chercher le sens de la vie, ces gens poursuivent sans cesse la signification du signe, le simulacre de culture de religion, inventé par les agents producteurs. Mais tout ce qu’ils font peut-être en vain. Car le simulacre, le signe de culture de religion n’est qu’une projection des images de la réalité ; son signification est vanité .
Chaque IV : La situation de la consommation culturelle de religion dans la société française
Le Christianisme est entré dans la France , il y a une dizaine de siècles. Toujours, joue-t- il un rôle important dans les affaires publiques . Alors le développement de la sécularisation continue, l’Église est exclue des affaires de l’État. Aussi la sécularisation entraîne l’inondation du capitalisme dans tous les aspects, le lancement de la consommation culturelle et la marchandisation de la culture de religion. En outre, par rapport au Christianisme, il n’intervient plus dans le domaine vérifié au présent. Cependant, au sens propre, il est actuellement la culture majoritaire en France. Et à cause de la pénétration du capitalisme, la culture se joint à la commercialisation , à la marchandisation. En même temps, personne ne revendique plus la culture du Christianisme pour satisfaire son besoin spirituel.
En général, on trouve trois sortes de consommation culturelle du Christianisme dans la société française. Tel que le Christianisme comme la représentation de l’identité Française , un produit pour jouir de la spiritualité, une moyen de propagande de produit sécularisé.
I. Le Christianisme considéré comme la représentation de l’identité française
Maintenant, en ce qui concerne la plupart des Français, le Christianisme est la représentation de l’identité française ; car le Christianisme est leur culture traditionnelle. Ici, on montre trois aspects :
1. la vie familière : le baptême, le mariage, les funerailles catholiques sont les cérémonies traditionnelles, familières. Par ailleurs, les fêtes du Christianisme sont les jours fériés en France.
2. l’éducation : Pour connaître l’origine de la France, il est indispensable d’avoir des connaissances du Christianisme. Ainsi la culture du Christianisme est partout dans les manuels français, par exemple l’histoire, la littérature, l’art...etc.
3. sur les endroits publiques : les monuments anciens construits par l’Église, représentation de l’héritage culturel import française, sont des sites touristiques connus dans le monde par exemple la cathédrale gothique :Notre-Dame de Paris, Chartres.
La culture du Christianisme fait partie actuellement à la culture française, néanmoins elle a perdu le sens symbolique dans le Christianisme. À l’analyse du traitement envers la culture du Christianisme ci-dessus, par la mode de marchandisation de culture de religion, on trouve que la culture du Christianisme, en réalité, devient le signe du Christianisme en apparence. À l’intérieur, ce signe n’a aucune relation particulière avec le Christianisme, et les catholiques.
Bien que la culture du Christianisme soit une culture traditionnelle, elle s’éloigne de sa propre essence dans le Christianisme en perdant tout sens symbolique. Elle se transfome en un produit de consommation à échanger. En résumé, par l’ échange de ce signe de culture du Christianisme, celui qui consomme ce signe, pourrait acquérir l’illusion d’acquérir une conscience collective historique avec le passé, une identité culturelle. Ainsi, quand les Français emploient les éléments de la culture chrétienne, en tant qu’une représentation française, ils entreprennent la consommation de culture du Christianisme
II. Le Christianisme est un produit pour jouïr la spiritualité
La France, est une société déjà sécularisée, tout le monde y possède la liberté de croyance. Également, dans cette société de culture de consommation, chacun prend comme consommateur. En matière de religion, les gens contemporains sont les consommateurs de religion quand-même. D’ailleurs ils pourraient choisir avec automonie leur propre croyance à la carte ou l’athéisme. À l’inverse, les religions légales en France sont les agents producteurs dans le marché de religion.
Pour le Christianisme, non plus monopoliste, face à la situation contemporaine, se trouve en compétition avce d’autres religions. Celui est plus grave, c’est que les Français sont de plus en plus indifférents de la pratique religieuse. En général, ils vont peu à la messe sauf les cérémonie des parents et des amis. Tout aboutit à la diminuation du nombre des catholiques. Afin d’attirer le public, l’église française, en faisant référence à la culture de consommation que le consommateur «aime la jouïssance, et déteste la restriction, elle simplifie certaines formalités, pratiques compliquées». En même temps, elle souligne la joie dans une atmosphère détendue en négligeant la discipline morale. Finalement l’église française crée ses produits de consommation culturelle de religion tel que le pélerinage moderne, l’activité de Taizé...etc.
Ces produit de culture du Christianisme, en tant que la signe de la culture du Christianisme, apportant une forme religieuse, ont la signification de «spiritualité»,«se détendre» à la satisfaction d’un besoin spirituel. Bien qu’elles n’ont pas de relation directe avce le Christianisme, elles permettent de guider une démarche pour connaître le Christianisme.
III. Le Christianisme est un sujet de conversation
En raison de l’avancement de la sécularisation, l’Église s’est éloigné de l’État ; en même temps, le Christianisme s’est inclu dans les affaires personnelles actuellement. En effet le Christianisme en France, en tant que culture taditionnelle, se pose en référence et apporte l’expérience et le sens de la vie pour les Français.
En outre la religiosité contemporaine s’affirme avec vigueur, par la prospérité de la consommation culturelle de religion. Cela aboutit au recyclage de la religion . En d’autres termes, le Christianisme démodé se transforme en une nouvelle forme à la mode. Ainsi le Christianisme ou la culture du Christianisme devient le signe de culture du Christianisme dans le spectacle, soit comme les produits matériels ou spirituels ; soit comme les instruments, moyens , thèmes de propagande par exemple le film « le Code de Davinci», pour séduire le public à consommer.
En vue de la fabrication du produit matériel du Christianisme, l’agent producteur ajoute des signes du Christianisme dans les produits ,par exemple la bière de marque «Cardinal». Au produit spirituel du Christianisme, est une matérialisation de la culture chrétienne, on la transforme en produit puis par exemple CD de chant de moine. En résumé, les produits du Christianisme matériel ou sprituel, apportant le signe du Christianisme, différents des autres, créent une illusion en soulignant sa valeur particulière .
Outre les produits matériels ou immatériels de culture de religion, la religion est aussi matière à être utilisée dans le spectacle par exemple la publicité. La religion dans la publicité est manipulée, transformée, instrumentalisée pour les fins non-religieuses. Les textes sacrés, des icônes, appartenant aux symboles du christianisme ,sont «pillées» dans le simulacre du christianisme. Les simulacres du christianisme font allusion aux textes sacrés et des icônes en ajoutant la parodie, l’humour, le double sens pour créer la signification du signe du Christianisme.
Conclusion
Dans ce mémoire, je voudrais chercher à analyser la consommation culturelle de religion. En parlant de son formation, la sécularisation plante, la culture de consommation arrose, mais la consommation culturelle fait croître . Et son fonctionnenement est par la spectacle et le signe du produit.
En outre, la mise en scène, en tant que lieu d’exposition et représentant de commerce a plus de but de promouvoir les produits. Tous les produits de consommation y sont présents pour se faire connaître devant les consommateurs. Ainsi, la disposition du spectacle est importante pour entamer la consommation culturelle de religion.
Aussi, applique-t-on une formule de marchandisation de la culture religieuse, selon la théorie de la consommation culturelle de Baudrillard. En général, la consommation culturelle de religion, existe trois sortes : la consommation de produit matériel , la consommation de produit immatériel, la consommation de la simulacre de religion. Cependant, la consommation culturelle de religion arrive à satisfaire les besoins spirituels temporairement ; son produit n’a que la signification de signe de la culture religieuse. Alors la masse«s’y enivre». Mais après elle est lasse de produits, elle poursuit de nouveau d’autres produits à la mode.
論文目次 目 錄
緒論 1
I. 研究動機 1
II. 研究方法 4
III. 研究侷限 8
IV. 論文架構 9
第一章 宗教信仰與法國社會 13
第一節 法國宗教信仰情況 15
第二節  宗教與法國人的日常生活 23
第二章 法國世俗化的過程 33
第一節  上帝在思想地位的改變 35
第二節  政教分離 43
第三節  宗教信仰儀式的式微 50
第三章 宗教作為一種文化消費的邏輯 57
第一節  世俗化與宗教的文化消費 59
第二節 宗教文化消費運作環境及方式 72
第三節 宗教文化消費的運作模式 89
第四章 當前法國社會基督教文化消費的態勢 108
第一節 作為一種日常生活表徵 109
第二節 作為一種心靈商品 117
第三節 作為一種傳媒議題 128
結論 135
參考書目 142
外文人名及專有名詞索引 153

目錄
〔表 一 1〕基督教、新教及其他宗教信仰在法國的比例 16
〔表 一 2〕舉行宗教婚禮的百分比 31

圖目錄
〔圖0 1〕研究方法架構圖 5
〔圖0 2〕論文大綱架構圖 12
〔圖 一 1〕宗教信仰變化圖 17
〔圖 一 2〕2004年法國主要宗教信仰分布圖 18
〔圖 一 3〕2007年法國人宗教信仰統計圖 18
〔圖 一 4〕1990年各年齡層法國人反對離婚、墮胎、同性戀比例 19
〔圖 一 5〕1981、1990、1999年反對離婚、墮胎、同性戀的比例 20
〔圖 一 6〕法國人與宗教節日 25
〔圖 一 7〕不同四年法國人行成人禮統計圖 30
〔圖 二 1〕David畫的〈拿破崙加冕禮〉(Le sacre de Napoléon) 45
〔圖 二 2〕二十世紀前宗教信仰分布圖 56
〔圖 三 1〕原子核內部運動 85
〔圖 三 2〕旋進解說圖 86
〔圖 三 3〕「阿加貝」網路商店 91
〔圖 三 4〕「法國修道院網站」 91
〔圖 三 5〕梵蒂岡推出「2009年帥哥神父月曆」 94
〔圖 三 6〕宗教文化符號消費:宗教文化商品化流程圖 95
〔圖 三 7〕宗教文化性質的物質商品化流程圖 95
〔圖 三 8 〕宗教文化性質的精神文化商品化流程圖 96
〔圖 三 9〕宗教文化擬像的商品化流程圖 96
〔圖 三 10〕修道院生產的酒品標籤 101
〔圖 三 11〕非修道院生產,名為「紅衣主教」的酒 101
〔圖 三 12〕修道院修女演唱的CD 103
〔圖 三 13〕耶穌基督「履海」 105
〔圖 三 14〕水上划行商品廣告:耶穌在海面上行走的擬像 106
〔圖 三 15〕「女子在水面行走」的基督教文化擬像 106
〔圖 四 1〕梵蒂岡入口網站 121
〔圖 四 2〕法國基督教官方網站 121
〔圖 四 3〕非基督教機構製造「起司」、「酒」的廣告 122
〔圖 四 4〕岱歐飛爾網路商店(Les boutiques de Théophile) 123
〔圖 四 5〕法國著名朝聖地露德(Lourdes)建議的一日朝聖行程表 125
〔圖 四 6〕泰哲(Taizé)團體 125
〔圖 四 7〕「史東朵」(Stentor)咖啡的廣告 129
〔圖 四 8〕以修女、修士為形象的伊甸旅遊、汽車廣告 131
〔圖 四 9〕最後的晚餐 133
〔圖 四 10〕宗教文化擬像━女性為主角的〈最後的晚餐〉 133
〔圖 四 11〕宗教文化擬像━賭桌版〈最後的晚餐〉 133
〔圖 四 12〕宗教文化擬像 134





參考文獻 參考書目
【中文、譯文書目】
古斌,《信仰臨界:消費社會的信仰新想像》,香港:基道,2007
王貞文,《信仰的長河-歐洲宗教溯源》,台北:三民,2002
王貞陵,《馬克思「異化論」批判》,台北:正中,1987
仰海峰,《走向後馬克思:從生產之鏡到符號之鏡》,北京:中央編譯社,2004,
沈堅,《當代法國-歐洲的自尊與信心》,貴州:貴州人民出版社,2001
何揚主編,《世界遺產之旅-上帝聖殿》,台北:風景文化,2003
周學信,《終結卡債消費:從《聖經》找尋正確的消費觀》,台北:《禧年倫理文教基金會》,2006年
吳圳義,《近代法國思想史-從文藝復興到啟蒙運動》,台北:三民,2006
林一新等著,《資本論導讀》,台北:時報出版,1990
林義相,《當代法國經濟理論》,台北:遠流,1989
林樺,《非典型歐洲人:近距離觀察歐洲最具代表性的人民與文化》,台北:閱讀地球文化,2003
林鐘雄著,《西洋經濟思想史》,台北:三民,2004
周學信,《可有一席位你-後現代情境下的神學反省》,台北:華神,2001
紅山雪夫,《歐洲神話˙宗教之旅》(陳昭伶譯),台北市:精英,2000
紅山雪夫,《歐洲深度之旅Q&A》(魏裕梅譯),台北市:精英,2000
高亞春,《符號與象徵-波德里亞消費社會批判理論》,北京:人民大學,2007
莫少群,《二十世紀西方消費社會理論研究》,北京:社會科學文獻,2006
莫爾特曼 ,《俗世中的上帝》(曾念粵譯),北京:人民大學,2003
馮俊,《法國近代哲學》,台北:遠流,2000
梁蓉,《法國戲劇選讀》,台北:中央圖書,2005
張介眉,《天主教淺說》(年代久遠不可考)
張澤乾,《法國文明史》,台北:中央圖書,1999
陳主顯,《歐洲教堂剪影-背景•教堂•儀禮•信仰》,台北:三民,2003
陳振堯主編,《法國文學史》,北京:外語教學與研究,1989,1997
陳學明,《文化工業》,台北:揚智文化,1996
黃仁宇,《資本主義與廿十一世紀》,台北:聯經,1991
葉至誠,《社會學是什麼》台北:揚智,2005
葉至誠,《社會學》,台北:揚智,1997
彭懷恩,《社會學Q&A(新版)》,台北:風雲論壇,1998
劉金源,《法國史-自由與浪漫的激情演繹》,台北:三民,2004
劉懷玉,《現代性的平庸與神奇-列斐伏爾日常生活批判哲學的文本學讀本》,北京:中央編譯出版社,2006
增井和子,《法國乳酪完全指南》(韓良憶譯),台北:貓頭鷹,2001,2003
盧克曼,《無形的宗教-現代社會中的宗教問題》(覃方明譯),香港:漢語基督教文化研究所,1995
駱穎佳,《後現代拜物教:消費文化的批判及信仰反省》,香港:學生福音團契,2002
瞿海源,《氾濫與匱乏》,台北:允晨文化,1988
關啟文等人,《現代語境與後現代中的基督教》,香港:明風,2004
羅梵等人,《法國文化史》,台北:亞太圖書,1998
Adda, J.,《經濟全球化》(何竟等譯),台北:知書房,2000
Allen, J. et al.,《現代性的政治與經濟形式》(許文柏等譯),北縣:韋伯文化,2003
Bartholomew, C.,《基督徒看消費主義》(陳永財譯),香港:基道,2005
Baudrillard, J.,《消費社會》(劉成富等譯),南京:南京大學出版社,2001,2004—,《物體系》(林志明譯),台北:時報,1997
Beaud, M.,《資本主義史:1500-1980》(吳艾美等譯),北京:東方出版社,1986
Bowker, J.,《認識世界宗教》(蔡彥仁等譯),台北:遠流,2000
Cell, E.,《宗教與當代西方文化》(衣俊卿譯),台北:桂冠,1995
Cohen, R. et al.,《全球社會學》(文軍等譯),北京:社會科學文獻出版社,2001
Cottingham, J.,《笛卡爾》(林雅萍譯),台北:麥田,1999
Debord, G.,《景觀社會》(王昭鳳譯),南京:南京大學出版社,2006
Derrida, J.et al.,《宗教》(杜小貞譯),北京:商務印書館,2006
Eatwell, J. et al,《新帕爾格雷生經濟學大辭典第一卷》,北京:經濟科學出版社,1996
Eliade, M.,《世界宗教理念史》,卷三,(董強譯),台北:商周,2002
Galisson, R.,《現代禮儀寶典之浪漫法蘭西》(傅榮等譯),北京:外語教學與研究出版社,2006
Goodman, N.,《社會學導論》(盧嵐蘭譯),台北:桂冠,1996
Groothuis, D.,《心靈在線:現代人於網際空間的信仰省思》(羅燕明譯),香港:基道,2005
Hampeson, N.,《法國大革命》(王國璋譯),台北:麥田,1998
Horkheimer, M.-M. et al.,《啟蒙辯證法》(哲學片斷)(洪佩郁譯),台北:遠流,1992
Jhally, S.,《廣告的符碼》(馮建三譯),台北:遠流,1992
Koslowski, P.,《後現代文化技術發展的社會文化結果》(毛怡紅譯),重慶:重慶出版1998
Marx, K. et al.,中共中央編譯局譯,《馬克斯恩格斯全集》第二十卷,北京:人民出版社,1971—,中共中央編譯局譯,《馬克斯恩格斯選集》第二卷,北京:人民出版社,1971
Pax, W.-E.,《耶穌腳蹤藝術事典》(卓信德等譯),台北:主音之友會,1979
Pearce, D.-W.,《現代經濟學辭典》(唐雄俊譯),台北:五南,2006
Pernoud, R.,《資產階級》(黃景星譯),台北:遠流出版社,1991
Scheler, M.,《資本主義的未來》(劉小楓等譯),香港:牛津大學,1995
Slater, D.,《消費文化與現代性》(林祐聖等人譯),台北:弘智,2003
Sowell, T.,《馬克思學說導論-哲學與經濟學》(蔡仲章譯),台北:巨流,1993,1995
Storey, J.,《文化消費與日常生活》(張君玫譯),台北:巨流,2001
Throsby, D.,《文化經濟學》(張維倫等譯),台北:典藏藝術,2003
Thrower, J.,《西方無神論簡史》(張繼安譯),台北:谷風,1987
Turner, J.-H.,《社會學:概念與應用》(張君玫譯),
Von der Antike bis zur Gegenuart,《歐洲文化史》(上)(下)(辛達謨譯),台
北:國立編譯館,1995
Wanier, J.-P.,《文化全球化》(吳錫德譯),台北市:麥田,
2003
《自然科學圖解百科-能量與物理(I)》,北縣:泛亞文化,2006
《中山自然科學大辭典》,台北:商務,1973
《小天下圖解化學辭典》,奧斯朋出版編輯群(黃經良譯),台北:天下遠見,2004
《牛頓現代科技大百科-物理科學(I)物理篇》(吳程遠等譯),台北牛耳出版編輯群,台北:牛頓出版,1989
《牛頓現代科技大百科-生物技術》(陳燕珍譯),台北牛耳出版編輯群,台北:牛頓出版,1989
《原子能辭典》,翁寶山主編,台北:商務出版,1974
【外文專書】
Amin, A.et al., Post-fordism, Oxford: Blackwell, 1994
Aglietta, M., Régulation et crises du capitalisme, Paris: Odile Jacob, 1997
Arvon, H., L’athéisme, Paris: Puf, 1967, 1979
Balmand, P., Histoire de la France, Paris : Hatier, 1992
Baudrillard, J., La société de consommation –ses mythes ses structures, Paris: Denoël, 1970, 1986, 2002
—Pour une critique de l’économie politique du signe, Paris: Gallimard,1972
—Le système des objets ,Paris: Gallimard, 1968, 1993
—Le miroir de la production, Paris: Galilée,1985
—Simulacres et simulation, Paris: Galilée,1981, 2004
—L’échange symbolique et la mort, Paris: Gallimard, 1976, 2005
Blancpain, M. et al., La civilization française, 台北:中央圖書, 1975
Bréchon, P. et al., Médias et religions en miroir, Paris: Puf, 2000
Contemporaine, Paris: Albin Michel, 1961, 1974
Boespflug, F. et al., Pour une mémoire des religions, Paris: La Découverte, 1996
Boudon, J.-O., et al., Religion et culture en Europe au 19 siècle, Paris: Armand
Colin, 2001
Bréchon, P., Les valeurs des Français, Paris: Armand Colin, 2003
Bruley, Y., Histoire de la laïcité à la Française, Paris: Académie des sciences
morales et politiques, 2005
Cholvy, G., La religion en France de la fin du XVIII siècleà nos jours, Paris: Hachette, 1991—Le fait religieux aujourd’hui en France-les trente dernière années(1974-2004), Paris: Cerf, 2004
Cuche, D., La notion de culture dans les sciences sociales, Paris : La Découverte, 1996, 2001, 2004
Debord, G.., La société du spectacle, Paris: Gallimard, 1967, 1971, 1992—commentaires sur la société du spectacle, Paris: Gallimard, 1998, 2006.
Delumeau, J., Le catholicisme entre Luther et Voltaire, Paris: Puf, 1971, 1979
Duby, G.., Histoire de la civilisation française XVII-XX siècle, Paris: Armand Colin, 1976
—Histoire de la France-des origines à nos jour, Paris: Larousse,1970-1971, 1995 , 1999, 2001
Dumas, J.-L., Histoire de la pensée: 2 Renaissance et
siècle des Lumières, Paris: Tallandier, 1990
Elger, T.et al., Global japanization?The transnational transformation of the labour process, London: Routledge, 1994
Estivalèzes, M. et al., La laïcité a-t-elle perdu la raison ?, Paris: Parle et Silence, 2001
Estivalèzes, M., Les religions dans l’enseignement laïque, Paris: Puf, 2005
Febvre, L., Le problème de l’incroyance au 16 siècle, Paris: Albin Michel, 1942, 1968
Frappier, J., Le théâtre comique au moyen âge-choix de
pièces, Paris: Larousse, 1935
Garnot, B., Société, cultures et genres dans la France moderne XVI~XVII siècle,
Paris: Hachette, 1997
Gerbod, P., L’europe culturelle et religieuse de 1815 à nos jours, Paris: Puf, 1977
Genosko, G., Baudrillard and signs: signification ablaze, London: Routledge, 1992
Harvey, D., The condition of postmodernity, Oxford: Basil Blackwell, 1989, 1990, 1991, 1992
Jette, M.-H., France religieuse du XVIII siècle: France religieuse sous la Révolution et l’Empire, Belgique:Casterman,1958
Lalouette, J., La Séparation des églises et de l’état-Genèse et développement d’une idée 1789-1905, Paris: Seuil, 2005
Lambert,Y., Crépuscule des religions chez les jeunes-jeunes et religion en France, Paris: L’Harmattan, 1992
Lazard, M., Rabelais et la Renaissance, Paris: Puf, 1979
Lee, M.-J., Consumer culture reborn: the cultural politics of consumption, London: Routledge, 1993
Lefebvre, H., Everyday life in the modern world, translated by Rabinovitch, S., New York: Continuum, 2000, 2002
Levin, C., Jean Baudrillard: a study in cultural metaphysics, New York: Prentice Hall, 1996
Le Gentil, P., La littérature française du moyen âge, Paris: Armand Colin, 1968
Le Goff, J. et al., Histoire de la France religieuse: Tome3 Du roi très Chrétien à la laïcité républicaine, Paris: Seuil, 1991
Lugrin, G. et al., Dieu, otage de la pub?, Paris: Cerf, 2008
Malherbe, M., Les religions, Paris: Nanthan, 2000, 2004
Manaranche, A., Déclin ou sursaut de la foi, Paris: Le Sarment, 2002
Mermet, G., Francoscopie, Paris: Larousse, 1994
—Francoscopie: comment vivent les Français, Paris: Larousse, 1998, 1999
Michaud, Y., Qu’est-ce que la culture?, vol.6 , Paris: Odile Jacob, 2001
Miller, V-J., Consuming religion-christian faith and practice in a consumer culture, New York: Continuum ,2004
Natanson, J.-J., La mort de Dieu: essai sur l’athéisme moderne, Paris: Puf, 1975
Ozouf, M. et al., La république des institeurs, Paris: 1992
Pisarra, P., L’Évangile et le web, Paris: Atelier, 2002
Racine, B., Forme et sens colloque sur la formation à la dimension religieuse du patrimoine culturel ,Paris: Ecole du louvre, 1997
Sauvy, A., Histoire économique de la France entre les deux guerres, vol.1, Paris: Economica, 1984
Tincq, H., Dieu en France-mort et resurrection du catholicisme, Paris: Calmann-Lévy, 2003
Soboul, A. et al., Le Siècle des lumières: Tome1 l’Essor(1715-1750), Paris: Puf, 1977
Verdan, A. Le Scepticisme philosophique, Paris: Bordas, 1971
Zink, M., Introduction à la littérature française du moyen âge, Paris: Libraire Générale Française, 1993
【期刊論文】
于治中,〈從意識型態到商品拜物教―符號學的研究〉,《中外文學》,1997,第26卷,第3期,頁120-151
孔明安,〈從物的消費到符號消費―鮑德里亞的消費文化理論研究〉,《哲學研究》,2002,第11期,頁68-74
仰海峰,〈拜物教批判:馬克思與鮑德里亞〉,《學術研究》,2003,第5期,頁31-37
—,〈後生產時代、符號的造反與激進批判理論―鮑德里亞《象徵交換與死亡》,〈南京大學期刊〉,2004,第2期,頁12-18
林志明,〈布希亞:社會學家或形上學家〉,《歐美研究》,2002.9,第32卷,第3期,頁469-497
胡小愛,〈關於文化消費問題的思考〉,《甘肅高師學報》,2007,第12卷
第6期,頁129-132
徐淳厚,〈關於文化消費的幾個問題〉,《北京商學院學報》,1997第4期,
總第76期,頁45-48
張春申,〈店售的教會與直銷的教會〉,《神學論集》,2006,第148期,頁208-212
陳光興,〈真實-再現-擬仿:布希亞的後現代(媒體)社會學〉,《當代》,
1991.9,第65期,頁18-30
趙星光,〈宗教消費商品化―論當代宗教與社會互動關係的質變〉,《宗教哲學季刊》,2004年,第30期,頁
黃宗成等,〈宗教觀光之發展與研究〉,《旅遊管理研究》,2001年,第1卷,第1期,頁125-142
曾慶豹,〈後世俗化與神學批判―消費社會作為世俗化符號了的基督教概念〉,《基督教文化學刊》,2004年,第11輯,頁12-57
雷契,〈讓.鮑德里亞的符號價值〉(文齊鵬譯),《世界哲學》,2004,第4期,頁108-110
簡妙如,〈將布希亞佔為己用―擬象論的解讀與媒體分析的再延伸〉,《哲學
雜誌》, 1998.5,第24期,頁30-53
彌尚揚,〈世俗化與宗教〉,《基督教文化學刊》2001年,第5輯,頁207-215
McLeod, H.,〈世俗化:一個歷史學家的解讀〉(張準譯),《基督教文化學刊》,2004年,第11輯,頁189-215
Nunier, P.,〈宗教與現代精神〉(周丹譯),《基督教文化學刊》,2005年,第14輯,頁29-41
【報紙】
《天主教週報》,2009.1.25 第八版梵蒂岡 / 羅馬動態
《自由時報》,2009.1.9第十五版消費版。
【碩、博士論文】
林金龍《美學、權力與消費―以大甲媽祖遶境進香活動為例之研究》,南華大學碩士論文,2005
黃宏昭,《符號、擬仿與內爆―布西亞媒介論述探討》,台北:文化大學新聞學系碩士論文,1996
劉維光,《消費文化與象徵鬥爭:消費文化理論的反省》,台北:台灣大學社會學研究所碩士論文,1991
楊延準,《文化消費初探》,四川:首都師範大學碩士論文,2005
【主要參考網站】
【中文網站】
http://www.rcch.fju.edu.tw/800/main_004.htm(輔仁大學天主教史料研究中心)
http://www.cathlinks.org/f11420.htm(天主教教理)
http://www.XINHUANET.com(新華網)
【外文網站】
http://www.abbayes.fr(法國修道院網站)
http://www.abbaye-echourgnac.org(艾修那克修道院網站)
hppt://www.abbaye-montdescats.fr(孟岱加修道院網站)
http://www.agape-abbayes.com(專賣修道院食品、化菻~的阿加貝網路商店)
http://www.almanach.free.fr(Le calendrier de France)
http://www.bva.fr/fr/archives/mariage41200.html(法國問卷調查公司)
http://www.csa-fr.com(法國問卷調查公司)
http:/www.citeaux-abbaye.com(西鐸修道院網站)
http://www.tns-sofres.com(法國問卷調查公司)
http://www.insee.fr/fr/fr/pop_age3c.php(法國國立經濟研究所)
http://www.cef.fr(法國天主教官方網站Conférence des évêques de France)
http://www.croire.com/eta/index.jsp?rubid=211(Croire.com)
http://topchretien.com(法國基督新教網站Topchrétien)
http://atheisme.free.fr/Religion/Statistiques_religieuses.htm(無神論網站)
http://religio.info/printer_146.shtml(介紹法國天主教近況RELIGIOSCOPE)
http://Lourdes-france.org(法國露德朝聖地)
http://www.esj-lille.fr/atelier/magan2/teo/liens.html(介紹法國當代宗教情況的網站)
http://www.boutiques-theophile.com(賣修道院手工品的岱歐飛爾網路商店)
http://www.linternaute.com/imprimer/savoir/religion/interview2.shtml(介紹法國當代宗教情況的網站)
http://www.vaticanstate.va(梵蒂岡入口網站)
論文使用權限
  • 同意紙本無償授權給館內讀者為學術之目的重製使用,於2009-07-14公開。
  • 同意授權瀏覽/列印電子全文服務,於2009-08-01起公開。


  • 若您有任何疑問,請與我們聯絡!
    圖書館: 請來電 (02)2621-5656 轉 2281 或 來信