淡江大學覺生紀念圖書館 (TKU Library)
進階搜尋


下載電子全文限經由淡江IP使用) 
系統識別號 U0002-0207200913002800
中文論文名稱 跨文化審美現代性:李金髮探討
英文論文名稱 Transcultural aesthetic modernity: Li Jinfa
第三語言論文名稱 La modernité esthétique transculturelle: Li Jinfa
校院名稱 淡江大學
系所名稱(中) 法國語文學系碩士班
系所名稱(英) Department of French
學年度 97
學期 2
出版年 98
研究生中文姓名 黃雅娟
研究生英文姓名 Ya-Chuan Huang
學號 693270224
學位類別 碩士
語文別 中文
第二語文別 法文
口試日期 2009-06-12
論文頁數 143頁
口試委員 指導教授-蘇哲安
委員-蔡淑玲
委員-許綺玲
中文關鍵字 跨文化  叛逆美學  現代性  李金髮  波特萊爾  象徵主義  負面書寫 
英文關鍵字 transcultural  aesthetics of evil  modernity  Li Jinfa  Baudelaire  symbolism  negative writing 
第三語言關鍵字 transculturel  esthetique du mal  modernite  Li Jinfa  Baudelaire  symbolisme  ecriture negative 
學科別分類 學科別人文學語言文學
中文摘要 李金髮作為中國象徵詩派的先驅者,以醜惡、頹廢、晦澀的負面書寫教人驚駭,因而一直備受爭議。李金髮不止抵毀了中國文學的傳統思想規範,並且破壞了五四運動主流意識的價值觀,更是率先顛覆了當代文學改革方針的二元對立概念。他擇以整合中西文化的優點,使其象徵詩作呈現出前衛創新、大膽反叛的「跨文化書寫」。而李金髮的象徵詩歌創作,更以他在中、法跨文化境遇中所體驗的現代痛苦經驗出發,將中國詩藝帶至叛逆美學的新境界,並為中國詩藝注入了前衛的現代性思辨,因而促使中國的新詩與現代詩形成劃時代的突破。

然而,相對於波特萊爾,李金髮同樣以象徵主義先驅者之姿,開創了中國現代文學新內涵與新藝術觀點,但他卻得到與波特萊爾極為不同的歷史評價,並在中國文學史上都失去其應有的銘記。由此歧異點出發,本論文欲探究是由於何種原因進而造成李金髮詩藝有著如此迥然不同的差異評判?前衛的審美現代性思想透過李氏的創作於中國展露與被接收的過程中,其詩藝又如何受到當代文人的抨擊與批評?而本文重點便是欲透過新的審視角度,著重討論其象徵詩藝中審美現代性意涵對於中國詩歌藝術的「創新」的意義與價值,重新評定其歷史作用進而還予其應有的關注與肯定。
英文摘要 As the precursor of Chinese symbolist poetry, Li Jinfa has always been a contentious poet for a long time, because of his negative writing with ugly, evil, dispirited, obscure characteristics. Li Jinfa not only destroyed feudal ideas in Chinese literature, but also subverted values of the mainstream consciousness in May 4th Movement. Moreover, he overthrown the concept of binary oppositions of the contemporary literature policy. He created transcultural writing which included avant-garde and rebel particular in his symbolist poetry by unifying merits of Eastern and Western cultures. Base on his modern painful experience that he had undergone in transcultural situation, his writings lead Chinese poetry into a new domain of aesthetics of evil, and bring the avant-garde idea of modernity in Chinese literature and help forward form an epochal breakthrough of Chinese new poems and modern poems.

However, in opposition of Baudelaire, Li Jinfa also created new intention and new point of view of aesthetics as a pioneer of symbolism, but he got an extremely different historical evaluation from Baudelaire, and lost the imprint that he should have. According to this contrast, this dissertation is for probing into the reasons of why Li Jinfa obtained totally different judgment on his poems, and how his ideas were criticized during the period of his aesthetic modernity were taken and showed in China. The main purpose of this dissertation is to discuss his value of modernity appreciation through a new point of view, and reconsider his historical influence and give back the attention and affirmation that he should have had.
第三語言摘要 Résumé
La modernité esthétique transculturelle : Li Jinfa

ChapitreⅠ: Introduction

La modernité constitue une notion essentielle dans la société contemporaine, elle a déjà suscité bon nombre de discussions et de recherches dans des domaines variés. Sous l’effet de la mondialisation et des échanges culturels, l’esprit de la modernité issu de l’occident s’est répandu d’une manière assez variée dans les littératures de pays divers dont celle de la Chine. En occident, le poète moderne le plus représentatif est Charles Baudelaire ( 1821-1867 ), un précurseur qui va développer une conception esthétique de la modernité. Par contre, en orient, c’est Li Jinfa ( 1900-1974 ) qui après avoir découvert cette notion de modernité esthétique dans l’œuvre de Baudelaire lors d’un séjour en France, va devenir le premier poète chinois à utiliser cette notion de modernité alors si étrangère à la littérature traditionnelle chinoise. Dès lors, la littérature chinoise va connaître une innovation sans précédent, grâce au développement de la notion de modernité dans l’œuvre de Li Jinfa.

Au départ, la modernité est une conception philosophique de la vie présentée et mise en vogue par la littérature de Baudelaire. Cette approche de la modernité va ensuite se répandre en Orient et va vite susciter une marée de réflexions. De ce fait, Baudelaire est non seulement le poète qui pousse la littérature à entrer dans une nouvelle phase, mais aussi le premier littérateur qui donne un sens original et très personnel à cette notion. L’influence de Baudelaire est si vaste et pénétrante qu ’elle traverse les différents âges et les différents domaines; quel que soit le poète ou le mouvement littéraire qui s’y confronte, l’œuvre de Baudelaire reste une source profonde de bouleversements et de renouvellements. Aussi après avoir eu un impact considérable en occident, cette notion de modernité promue par Baudelaire se répand aussi en orient et donne lieu a des transformations significatives dans le domaine de la création littéraire chinoise. Grâce à l’introduction de la modernité occidentale et à l‘influence du symbolisme, le domaine de la poésie en Chine, alors assombri par les évènements tragiques du Mouvement du 4 mai 1919 (五四運動) et la situation semi-coloniale, s’engage dans une toute nouvelle direction et les activités littéraires gagnent aussi de nouveau l’anabiose éclatant. Mais celui qui a considérablement favorisé cet échange entre les littératures orientale et occidentale est Li Jinfa, nommé “Baudelaire oriental” (東方波特萊爾), “ poète étrange ” (詩怪) qui après avoir étudié des années en France, a pu apporter d’importantes innovations à la littérature moderne chinoise.

On peut dire que Li Jinfa est la personne qui a permis un renouvellement dans le apoète reste très peu connu des lecteurs. Dans l’histoire, la littérature chinoise a eu un contact étroit et constant avec les littératures étrangères. La littérature chinoise a toujours su tirer parti des littératures étrangères et s’en nourrir et ce en particulier dans la période initiale de 20ème siècle. A cette époque, les tendances esthétiques et idéologiques alors prédominantes dans la littérature occidentale apparaissent simultanément dans le monde littéraire chinois. Parmi les écrits modernes occidentaux qui sont traduits et présentés dans la période qui va du Mouvement du 4 mai à 1925, ce sont les enjeux esthétiques du symbolisme qui retiennent l’attention et marquent les esprits. L’engouement suscité par ces influences littéraires étrangères va avoir un effet de stimulation sur la création littéraire de cette époque, la littérature chinoise va alors connaître une vague de profond renouvellement et on peut dire que l’impact laissé par la modernité esthétique occidentale est énorme.

La poésie va bien sûr constituer un domaine fertile et propice aux changements. Après avoir découvert le sens de la modernité esthétique donné par Baudelaire pendant son séjour en France, Li Jinfa est devenu la première personne en Chine qui ait l’audace de mettre en jeu des vues esthétiques étonnantes et des techniques d'écriture très innovantes dans ses créations poétiques. Quand Wei Yu (微雨), la première anthologie de poésie de Li Jinfa, fait son apparition dans la domaine de la littérature chinoise, sa parution est officiellement perçue comme la naissance d’une faction de poésie symboliste chinoise. Suite à cette introduction du symbolisme français dans les années 20 entre les années 30, Li JinFa a initié un mouvement de renouvellement poétique porteur d’une préoccupation essentielle pour la modernité et qui a su traverser les âges dans la poésie moderne en Chine. En effet c’est dans cette suite d’évènements que le renouvellement de la poésie chinoise va prendre son essor. Ainsi Li Jinfa est non seulement le poète avant-coureur à la faction de poésie symboliste chinoise, mais il est aussi le passeur qui va placer la notion de modernité au centre des enjeux esthétiques de la poésie chinoise.

La poésie symboliste de Li Jinfa contribue efficacement au développement de la poésie nouvelle chinoise sur plusieurs aspects. Tout d’abord, la modernisation de la littérature chinoise du 20ème siècle passe par un conflit ininterrompu entre deux tendances opposées : l’occidentalisation et la nationalisation. Mais Li Jinfa ne s’est pas limité au choix exclusif d’une seule des deux tendances, bien au contraire, il choisit de concilier les mérites propres à chacune des deux pour développer une esthétique littéraire nouvelle. Li Jinfa est la première personne qui ait développé une écriture suffisamment subtile pour subvertir le dualisme radical qui prédomine à cette époque. Sa poésie contient simultanément des caractéristiques littéraires tant traditionnelles et classiques que rebelles et innovantes. Le poète s’est hardiment rebellé contre la norme de la poésie classique, mais en même temps, il a également innové l’esthétique de la poésie chinoise. Grâce à sa littérature d’avant-garde, Li Jinfa développe une approche de la modernité qui utilise l’introspection concernant la situation actuelle du développement de littérature et l’extérieur laid de la réalité sociale. Dorénavant, avec Li Jinfa la littérature chinoise s’écarte de la tradition et se tourne vers un esprit de composition beaucoup plus neuf. En bref, pour la littérature moderne chinoise, la plus grande contribution du poète symboliste Li Jinfa réside dans l’introduction de la modernité esthétique.

Bien que le poète ait intensément oeuvré pour le renouvellement de la littérature chinoise, et que ses innovations aient également laissé une empreinte non-négligeable dans le monde de la poésie, sa contribution au renouvellement reste de nos jours encore dédaignée. Après la parution de Wei Yu (微雨), dans le monde littéraire chinois, Li Jinfa a causé l'effet du choc semblable à celui qu’avait provoqué Les Fleurs du mal de Baudelaire dans la société littéraire française, néanmoins il n'a pas obtenu la même vénération que Baudelaire a gagnée. Dans ce cas, on voit clairement que les différences d’évaluations quant à ces deux poètes sont extrêmes. Sous le coup de critiques négatives et de malentendus, Li Jinfa est devenu une sorte d’hérétique pour la société contemporaine, et par effet de contamination son oeuvre poétique est aussi devenue une hérésie littéraire dans la pensée de littérature contemporaine. Peu à peu, ce poète fut délaissé par les lecteurs, et finalement, ses ouvrages ont fini par tomber dans l’oubli depuis longtemps. A ce sujet Chuang Shi Ji Shi Kan《創世紀詩刊》en 1973, un autre poète Ya Xian (瘂弦) a déclaré que Li Jinfa est l’écrivain qui a été victime de griefs et de la plus grande incompréhension dans le monde de la poésie des 40 années. Basé sur ces faits, l’intention première de ce mémoire est de rechercher à nouveau la signification originale et la valeur avant-gardiste de l’œuvre de Li Jinfa dans le domaine de la poésie. L’espoir de ce travail réside dans la possibilité d’une réevaluation plus juste de la fonction historique qu’a eu ce poète, et ceci afin de lui restituer également le succès et l'attention que son oeuvre aurait dû gagner.


Chapitre Ⅱ : Le développement et l’influence de signification de modernité occidentale

La modernité, qu’est-ce que c’est? Selon la définition que donne Baudelaire dans Le Peintre de la vie moderne, la modernité « c’est le transitoire, le fugitif, le contingent, la moitié de l’art, dont l’autre moitié est l’éternel et l’immuable.” D’après les études, cette définition promulguée par Baudelaire il y a plus d’une centaine, a été généralement reconnue comme la formulation la plus précoce du concept de modernité esthétique. En fait le sens que recouvre la notion de modernité est extrêmement et il est difficile de le comprendre par une définition aussi brève. Si l’on envisage l’histoire et l’étymologie de ce mot, le nom de modernité est mis en vogue au 19ème siècle. Au début, il est utilisé dans des expressions comme « les temps modernes », où il désigne « une période historique » ou un « état moderne ». Mais ces emplois restent de signification plutôt vague avant de prendre le sens que lui donne Baudelaire dans Le Peintre de la vie moderne, écrit en 1860. Le concept de modernité prend alors une signification novatrice et très singulière. Ce poète oriente le sens de la modernité dans le domaine des considérations esthétiques, c’est un emploi qui diffère de son utilisation passée, ce terme revêt alors une signification très précise.

Après ces éclaircissements donnés par Baudelaire, la modernité n’est plus un mot d’emploi limité à quelques locutions, sa signification prend une connotation esthétique forte source de réflexions fécondes sur l’art et la société. Sous l’influence de cette propension nouvelle, de nombreux auteurs se sentiront inspirés par ce concept pour le méditer et continuellement l’approfondir. De nombreuses discussions impliquant le concept de modernité ont déjà touché toutes sortes de domaines non seulement la philosophie, la sociologie, mais aussi l’économie, la politique, la culture. Dorénavant, la modernité est devenue un sujet très répandu mais en parvenant jusqu’à nous, ce concept de modernité s’est chargé de réflexions et d’appropriations multiples, il est donc devenu difficile de le comprendre clairement pour nous. Aussi face à cette complexification du concept de modernité, l’explication laissée par Baudelaire reste la plus significative et la plus importante. C’est donc aussi sur l’analyse des caractéristiques baudelairiennes de la modernité que ce travail de dissertation va porter et ceci en vue d’en dégager les enjeux esthétiques novateurs.

Autrement dit, quand on s’attarde au concept de modernité dans le domaine de la culture, en particulier en tant que représentation littéraire des changements de la société contemporaine, on ne peut pas négliger la signification esthétique que donne Baudelaire à la modernité. Différente du point de vue d’autrui, la modernité de Baudelaire connote non seulement une conception philosophique de la vie, mais aussi une compréhension très aiguë des forces à l’œuvre dans l’évolution de la société bourgeoise moderne. Sous l’influence du grand capitalisme, et suite à une modernisation tant rapide qu’excessive, la société occidentale a généré des problèmes qui restent souvent négligés par la plupart des individus. Aussi Baudelaire a-t-il exposé, avec un esprit très pointu et juste, le côté obscur de la vie moderne qui se dissimule sous les attributs de prospérité et de bonheur dont se revendique la société capitaliste. Baudelaire prend le contre-pied de la norme esthétique littéraire traditionnelle et décrit massivement le mal, la laideur, la misère et le désespoir de la condition humaine, il développe alors un univers d'avant-garde, où le « laid est beau » et où l’esthétique se trame à rebours, une esthétique négative en sorte, nouvelle et étonnante et ce au cœur de la société contemporaine.

Les Fleurs du mal, recueil de poésie le plus représentatif de l’œuvre de Baudelaire, dans lequel il publie, non sans audace, des poèmes célébrant le mal, la laideur, l’orgie et la révolte tant sociale que métaphysique. Dès sa parution cet ouvrage va faire scandale et soulever des critiques intenses, sa publication fera même l’objet d’une condamnation par la cour. La vue esthétique de Baudelaire est effrayante pour la société contemporaine, mais en fait l’intention de ce poète consiste à faire connaître au lecteur la dimension mauvaise et délétère de la réalité pour en accuser délibérément le mal. Ainsi la vue esthétique négative de Baudelaire comporte en elle son contraire c’est à dire une signification positive et une visée éthique. Dans le registre de la poésie, ce poète découvre non seulement un nouveau domaine, mais il l’élabore dans les Fleurs du mal au moyen d’une beauté étrange. C’est pourquoi Victor Hugo (1802-1885) a félicité l’accomplissement de la poésie de Baudelaire par “frisson nouveau” . En outre, son unique recueil de vers renouvelle la poésie française, et alors, Paul Valéry affirme, dans son article intitulé “Situation de Baudelaire” : “Baudelaire est au comble de la gloire. ... Mais avec Baudelaire, la poésie française sort enfin des frontières de la nation.”

Et tandis que sa poésie sort des frontières de France, son concept de modernité se dissémine également à l’étranger, par exemple en Chine. Après plusieurs défaites de guerre, sous la stimulation issue de l’ennui domestique et l’agression étrangère, afin de favoriser le pays et la nationalité, une mode de suivre ardemment le développement de la modernisation occidentale a émergé dans le monde de littérature en Chine. Après les influences du Mouvement du 4 mai de 1919, de tant tendances idéologiques de modernisme occidental arrivent en Chine, par exemple le symbolisme. Suivant très impatiemment les marchepieds de la modernisation occidentale, la Chine rencontre également beaucoup de problèmes liés à la modernité. La plupart de littérateurs ne poursuivent que les marchepieds de la modernisation occidentale, ils n'ont pas réalisé la reconsidération et l’introspection de modernité qui se produit sous le modernisme occidental largement développé, sauf Li Jinfa.


Chapitre Ⅲ : La modernité esthétique transculturelle : Li Jinfa

Dans l'histoire de littérature chinoise, Li Jinfa n'est pas un poète réputé. Sa vie et ses oeuvres littéraires ne sont pourtant pas ordinaire. Il a choisi un chemin littéraire différent d’autres écrivains. Afin d’étudier, il passe par des différentes grandes villes modernisées de sa jeunesse. De Hong Kong à Shanghai, après s’être inspiré du courant de la nouvelle culture en vue d’avancer ses étudies, il a participé au mouvement « Travailler diligemment et étudier frugalement en France » (赴法勤工儉學) en 1919. Pendant son étude en France, parce qu’il vivait laborieusement, et a reçoit également des traitements injustes à l’école, tout le fait sentir la mélancolie. Ayant vécu dans les différentes métropoles modernisées, par exemple Hong Kong, Shanghai, Paris en particulier, il s’est rendu compte plus de faits injustes, misérables et de phénomènes laids du monde. Ceci l’incite à se sentir graduellement le pessimisme pour la vie, il a donc plus de désaffection profonde pour la situation sociale. En raison de difficultés incalculables provenues de l’environnement, et des expériences douloureuses dans ces grandes cités modernes, il éprouvait le même sentiment en lisant Les Fleurs du mal, petit à petit, il aime alors la poésie symboliste de Baudelaire. Dès lors, il a commencé à se consacrer à l’écriture de la poésie symboliste.

En analysant ses oeuvres littéraires, l’écriture transculturelle, ce qui est contre le dualisme, est sa première particularité. Puisque Li Jinfa a éprouvé l’éducation de littérature de la Chine et de la France, sa poésie a des uniques caractéristiques transculturelles. Après avoir fondu les mérites de littérature orientale et occidentale dans sa poésie symboliste, il a réussi à créer des innovations pour la poésie nouvelle chinoise. Sa poésie possède la caractéristique d'innovation personnelle, a non seulement traversé la norme de poésie classique chinoise, s’est mais aussi rebellée contre la poésie libre chinoise. Il s'est mélangé le point de vue artistique de symbolisme occidental dans sa poésie du chinois, sa manière d'écrire est donc très spéciale et étrange pour les autres littéraires. En utilisant bien les manières symbolistes, sa poésie a dévoilé des caractéristiques suggestive, ambiguë, mystique et imaginative. Sa poésie a ainsi des caractéristiques négatives comme pessimiste, décourageant, obscure, difficile à comprendre, mais grâce à cette technique d'écriture, la littérature moderne chinoise se produit alors la nouvelle connotation.

La seconde particularité étonnante et choquante dans sa poésie, c’est l’esthétique négative. Le sujet de ses poésies se focalise principalement dans la dimension noire de la vie ou bien des images laides, par exemple, la mort, le cadavre, l’os blanchi, les feuilles mortes, le désert, la nuit froide, le sang sale. Avec ces descriptions d'impression négative, Li Jinfa s'est rebellé contre les morales traditionnelles chinoises. Du fait que la vue de ses oeuvres a choqué le bon sens, Li Jinfa a reçu plein de critiques violentes, et il est également considéré comme l’hérésie littéraire. Mais en fait, sa description concernant des choses laides, ce n’est pas l’expression de recommander le mal, par contre, c’est la critique concernant sa désaffection pour le mal du monde. Il a percé la description conservatrice d'esthétique harmonieuse de littérature chinoise pour augmenter la catégorie de l’esthétique nouvelle. Alors, innover en littérature, c’est le but le plus important en ce qui concerne son point de vue esthétique. A l’avis de Li Jinfa, il pense que le mal est aussi un part de l'art, il applique donc l’esthétique du mal à la poésie chinoise. Par conséquent, pour le nouveau poème chinois(中國新詩), sa valeur de poésie symboliste, présente non seulement des innovations sur la forme, le contenu, la technique de l’écriture, symbolise mais aussi un commencement de nouvelle idée esthétique.

En fin, dans la poésie symboliste de Li Jinfa, la dernière particularité est la notion de modernité. En analysant ses poèmes symbolistes, on peut dire que Li JinFa est le successeur de Baudelaire. Tandis que ce poète a accepté l’inoculation esthétique négative issue de son inspirateur, Baudelaire, celui-là était également inspiré la conscience de la modernité de critiquer la réalité de celui-ci en même temps. Et son sens de la modernité est en fait une introspection pour la modernisation de littérature contemporaine. D’une part, il a changé la coutume ancienne que la littérature doit servir la société et propager la morale dans la littérature chinoise traditionnelle. D’une autre part, il a corrigé l’attitude décentrée de la politique de littérature chinoise dans le Mouvement du 4 mai. Quoiqu’il ait détruit la valeur centrale littéraire chinoise par inoculer la pensée artistique et l’idée esthétique du mal dans la poétique chinoise, il a hardiment exposé la réalité laide de la société contemporaine que les autres n’osent pas discuter. Bien que sa poésie ait la caractéristique négative pessimiste, ce poète n’a pas gémit sans raison, il a sincèrement montré l'humeur moderne de la fin du siècle. Il se plaint, par son discours gémissant et triste, tout le fait injuste et misérable dans cette société réaliste incroyable qui est souvent négligé par l’humain. Lorsque la majorité de la génération est aveugle afin de poursuivre la modernisation occidentale, Li Jinfa déclare, en avant-coureur, l’introspection reflétée la situation actuelle de littérature et la réalité sociale par sa spéculation de la modernité personnelle. C’est vraiment louable, et ceci est la valeur littéraire importante et unique pour la littérature moderne chinoise.


Chapitre Ⅳ : L’effet de la poésie de Li JinFa : l’innovation et la rébellion

Après la publication de son anthologie, Li Jinfa a immédiatement amené une révolution pour l’idée de littérature contemporaine par son sens de la modernité. Il a crée des chocs et a fait écho dans le champ de poésie chinoise en raison de son style de l’écriture. Pour le nouveau poème chinois, l’innovation audacieuse de son style de l’écriture, a non seulement traversé la norme de poétique traditionnelle, mais aussi renversé la demande de littérature populaire. Les lecteurs contemporains éprouvent également le frisson nouveau et obtiennent la nouvelle expérience littéraire, par l’esthétique de poésie d'avant-garde, que ce poète a démontré. Par la transmission de cette nouvelle expérience littéraire, le monde littéraire contemporaine commence également la mode de l’école symboliste. Ceci fait le vers libre chinois à avancer à un développement plus multidimensionnel. Par cela, il est certain qu’il y a la signification essentielle des nombreuses innovations dans la poésie symboliste de Li Jinfa.

Pour les conservateurs, les évolutions que Li Jinfa apporte pour la littérature chinoise, représentent les rébellions contre la valeur de la littérature traditionnelle chinoise. Par conséquent, l’innovation de Li Jinfa est davantage d'avant-garde, le degré de sa rébellion est davantage abasourdissant. C’est pourquoi il est toujours discuté. En outre, après le mouvement du 4 mai de 1919, une nouvelle valeur littéraire est établie, par les réformations de Hu Shi et des autres. Mais pour les innovateurs, par exemple Hu Shi, la poésie de Li Jinfa est encore une rébellion contre leur innovation. Puisque la rébellion doublée très évidente, ne se conforme pas à la demande sociale contemporaine, le public ne peut pas connaître la signification détaillée profonde dans le dos de sa rébellion.


Chapitre Ⅴ : Conclusion

La poésie symboliste de Li Jinfa a en effet des significations rebelles multiples pour la littérature moderne chinoise, c’est pourquoi il est considéré comme le dissident, en plus supporte des attaques depuis longtemps. D’une certaine manière, sa poésie était inacceptable par les lecteurs. Mais ses rébellions contient réellement le sens précieux, vu que ses rébellions représentent les innovations. Il est certain que la poétique chinoise a des innovations après ses rébellions. Sous l’échange transculturel qui Li Jinfa pratique diligemment, la littérature moderne chinoise ouverte ainsi un domaine tout neuf. L’école de la poésie symboliste chinoise se produit ensuite en Chine à cause de cela.

Bien que Li Jinfa se soit inspiré de l’inoculation esthétique de Baudelaire, l’œuvre de Li Jinfa n'est pas que la reproduction de Baudelaire, c’est affirmatif. La formation de l’école de la poésie symboliste chinoise est poussée par la tendance idéologique de littérature occidentale, mais sous l’influence de culture locale, la tendance idéologique étrangère a alors la désassimilation. Au moment où la poésie symboliste de Li Jinfa se forme sous l'éducation littéraire de la Chine et France en même temps, et il y a certainement l’originalité du poète dans sa poésie. D’ailleurs, la modernité esthétique transculturelle de Li Jinfa est principalement vient de ses expériences modernes de douleur. Et l'introspection se produit par ses expériences, est toute personnelle. Dans ce cas, sa modernité esthétique transculturelle se présente le différent domaine de signification de la modernité de Baudelaire.

Après l’édition de son anthologie de poésie symboliste, Wei Yu (微雨), en1925, il a alors reçu beaucoup de critiques négatives et de attaques violentes issues de littéraires dans la société contemporaine, par suite de ses rebelles contre à la littérature contemporaine, par exemple, la ruine contre la valeur traditionnelle, l’écartement contre la nationalité, la destruction contre la norme de littérature, la négligence contre l'impression esthétique de lecteur. Littérairement, ces comportements littéraires sont considérés comme le courant défavorable. Etant retenu par la valeur traditionnelle contemporaine, il devient le poète qui est le plus disputé dans l'histoire de littérature chinoise. Mais si on peut ajuster de nouveau la vue de juger sur le poète avec une attitude plus ouverte, pleins de malentendus que le poète a épaulés dans le passé obtiennent des clarifications. Autrement dit, le point important emphatique devrait se situer le résultat que le poète se rebelle, des innovations pour la littérature chinoise. L’essai de littérature transculturelle que Li JinFa a diligemment fait afin d'innover, ceci vaut la peine de féliciter. L’effet d’innovation est la valeur littéraire la plus unique et indéniable qu’on doit graver et rechercher de nouveau.
論文目次 第一章緒論1
 
第一節研究背景動機1
第二節研究問題意識4
第三節研究方法6

第二章西方現代性意涵的展現與影響8

第一節現代性的意義8
第二節波特萊爾的審美現代性19
第三節象徵主義與現代性思辨的傳播25

第三章李金髮跨文化審美現代性36

第一節文藝背景簡述38
第二節跨文化作用:消弭二元對立、以求進化新意49
第三節獨特審美內涵:獨尊藝術、重新定義美的概念68
第四節現代性思辯的展現92

第四章李金髮象徵詩藝特質與評論106

第一節創新價值106
第二節反叛意義117

第五章結論127

參考書目138
參考文獻 Ⅰ. 李金髮著作

李金髮,《微雨:李金髮詩集》,北京,北新書店,1925。
──,《為幸福而歌》,上海,商務印書館,1926。
──,《食客與凶年》,上海,北新書局,1927。
──,《異國情調》,上海,商務印書館,1942。
──,《飄零閒筆》,台北,僑聯出版社,1964。

Ⅱ. 相關專書

【外文專書】

Baudelaire, Charles, Les fleurs du mal, Paris, Flammarion, 1991.
──, 戴望舒譯,《惡之華》,台北,洪範書店,1998。
──, Œuvres complètes, Paris : Seuil, 1968.
──, Œuvres complètes, Paris : Gallimard, 1975.
──, 莫渝譯,《惡之華選析(上)》,台北,桂冠,2001。
──, 莫渝譯,《惡之華選析(下)》,台北,桂冠,2001。
──, Le spleen de Paris, Paris : Livre de Poche, 1976.
──, 亞丁譯,《巴黎的憂鬱》,台北,遠流出版,2006。
Bauman, Zygmunt, Liquid Modernity, Cambridge: Polity Press, 2000.
──, 歐陽景根譯,《流動的現代性》,上海,三聯學術文庫,2002。
Benjamin, Walter, Charles Baudelaire : a lyric poet in the era of high capitalism, London : Verso, 1983.
──, 張旭東等譯,《發達資本主義時代的抒情詩人:論波特萊爾》,北京,三聯,1992。
──, The writer of modern life : essays on Charles Baudelaire, Cambridge, Mass. : Harvard University Press, 2006.
Berman, Marshall, All that is solid melts into air : the experience of modernity, New York : Viking Penguin, 1988.
──, 徐大建,張輯譯,《一切堅固的東西都煙消雲散了──現代性體驗》,北京,商務印書館,2003。
Chow, Rey, Women and chinese modernity: the politics of reading between West and East, Minneapolis, Minn. : University of Minnesota Press, 1991.
──,蔡青松譯,《婦女與中國現代性──東西方之間閱讀記》,台北,上海三聯出版有限公司,2008。
Clinescu, Matei, Five faces of modernity : modernism, avant-garde, decadence, kitsch, postmodernism, Durham, N.C. : Duke University Press, 1987.
──, 顧愛彬,李瑞華譯,《現代性的五副面孔:現代主義、先鋒派、頹廢、媚俗藝術、後現代主義》,北京,商務印書館,2002。
Gandillac, Maurice de., Genèses de la modernité, Paris : Editions du Cerf, 1992.
Hall, John R./ Neitz, Mary Jo, Culture: Sociological Perpectives, Prentice-Hall, 1993.
──, 周曉虹,徐彬譯,《文化:社會學的視野》,北京,商務印書館,2002。
Jauss, Hans Robert, Aesthetic Experience and Literary Hermeneutics, University of Minnesota Press, Minneapolis, 1982.
──, 顧建光,顧靜宇,張樂天譯,《審美經驗與文學解釋學》,上海,上海譯文出版社,1997。
Jackson, John E., Baudelaire sans fin : essais sur Les fleurs du mal, Paris : J. Corti, 2005.
Lefebvre, Henri, Introduction à la modernité, Paris : Minuit, 1962.
Lemaitre, Henri, La Poesie depuis Baudelaire, Paris : Armand Colin, 1965.
Milner, Max., De Chateaubriand à baudelaire, Paris : Arthaud, 1985.
Ruff, Marcel A., Baudelaire, Paris : Hatier, 1966.
Sartre, Jean-Paul, Baudelaire, Paris : Gallimard, 1975.
──, 沈志明,施康強譯,《波德萊爾》,台北,國立編譯館,1997。
Schmidt, Albert-Marie, La Littérature Symboliste, Paris:Presses Universitaires de France, 1942.
Starobinski, Jean, La mélancolie au miroir : trois lectures de Baudelaire, Paris : Julliard,1997.
Troyat, Henri, Baudelaire, Paris : Flammarion,1994.
Valéry Paul, ŒuvresⅠ, Paris : Éditions Gallimard, 1957
Verlaine, Paul Marie, Poesies choisies / Paul Verlaine, Paris : Librairie Hachette, 1956.

【中文專書】

王譯龍,《中國現代主義詩潮論》,武漢,華中師範大學出版社,1995。
王岳川,《後殖民主義與新歷史主義文論》,濟南,山東教檽出版社,1999。
王一川,《漢語形象與現代性情結》,北京,首都師範大學出版社,2001。
包亞明主編,《現代或與空間的生產》,上海,上海教育出版社,2002。
朱自清,《中國新文藝大系:詩歌》,台北,大漢出版社,1977。
李歐梵,《西潮的彼岸》,台北,時報文化出版事業有限公司,1976。
──,《中西文學的徊想》,台北,遠景出版事業公司,1987。
──,陳建華訪談,《徘徊在現代和後現代之間》,台北,正中書局,1996。
李牧,《疏離的文學》,台北,黎明文化事業股份有限公司,1990。
村野四郎,《現代詩研究》,洪順隆譯,台北,大江出版,1969。
余英時等著,《五四新論:既非文藝復興,亦非啟蒙運動》,台北,聯經出版事業公司,1999。
吳曉,《詩歌與人生:意象符號與情感空間》,台北,書林,1995。
吳曉東,《象徵主義與中國現代文學》,合肥,安微教育出版社,2000。
吳錫德主編,《跨文化與比較文學》,台北,麥田出版公司,2003。
何言宏,《中國書寫:當代知識份子寫作與現代性研究》,北京,中央編譯出版社, 2002。
周憲主編,《文化現代性精粹讀本》,北京,中國人民大學出版社,2006。
俞吾金等著,《現代性現象學──與西方馬克思主義者的對話》,上海,上海社會科學院出版社,2002。
孫玉石,《中國初期象徵派詩歌研究》,北京,北京大學出版社,1983。
──,《象徵派詩選》,北京,人民文學出版社,1986。
──,《中國現代主詩潮史論》,北京,北京大學出版社,1999。
孫紹振,《審美價值結構與情感邏輯》,武漢,華中師範大學出版社,2000。
候立朝,《後殖民主義典範與美國中國圖像》,台北,博學出版社,1997。
陳三井,《勤工儉學的發展》,台北,東大圖書股份有限公司,1988。
陳厚誠,康正序主編,《20世紀中國文學與西方現代主義思潮》,四川,四川人民出版社,1992。
陳厚誠,《死神唇邊的笑:李金髮傳》,台北,業強,1994。
陳嘉明等著,《現代性與後現代性》,北京,人民出版社,2001。
陳旭光,《中西詩學的會通──20世紀中國現代主義詩學研究》,北京,北京大學出版社,2002。
張利民,《文化選擇的衝突 : 五四時期東西文化論戰中的思想家》,北京,中華人民出版社,1990。
張法,《文藝與中國現代性》,武漢,湖北教育出版社,2001。
陶東風,《後殖民主義》,台北,揚智文化事業股份有公司,2000。
許世旭,《新詩論》,台北,三民書局,1998。
許秦蓁,《戰後臺北的上海記憶與上海經驗》,台北,大安出版社,2005。
葛賢寧,上官予,《五十年來的中國詩歌》,台北,正中書局,1965。
劉小楓,《現代性社會理論緒論──現代性與現代中國》,香港,牛津大學出版社,1996。
劉紀蕙,《孤兒.女神.負面書寫:文化符號的徵狀式閱讀》,台北,立緒出版社,2000。
蔡義忠,《從陳獨秀文學革命到李金髮象徵派新詩》,台北,清流出版社,1973。
葉維廉,《解讀現代.後現代:生活空間與文化空間的思索》,台北,東大圖書股份有限公司,1992。
蔡錚雲,《從現象學到後現代》,台北,五南圖書出版股份有限公司,2001。
蕭同慶,《世紀末思潮與中國現代文學》,合肥,安徽教育出版社,2000。
錢理群,溫儒敏,吳福輝,《中國現代文學三十年》,北京,北京大學出版社,1998。
曠新年,《現代文學與現代性》,上海,上海遠東出版社,1998。
Jauss, Hans Robert, Kubin, Wolfgang, 曹衛東編譯,《關於“異”的研究》(Exotism and Salvation),北京,北京大學出版社,1997。
Vadé, Yves, 田慶生譯,《文學與現代性》(Littérature et Modernité),北京,北京大學出版社,2001。

【學術期刊】

王文興,〈波特萊爾印象〉,聯合文學,第185期,2000年3月,p.59-62。
尹成君,栗廣峰,〈波特萊爾對李金髮詩歌創作的影響〉,吉林師範大學學報(人文社會科學版),2007年4月,第2期,p.113-116。
向明,〈李金髮在台灣〉,文訊雜誌,2000年11月,p.10-13。
李翠娟,李姝娟,鄭逢操,〈從波特萊爾到李金髮:淺論中西象徵派詩歌的異同〉,鄭州工業高等專科學校學報,2004年9月,第20卷第3期,p.39-40。
李掖平,張克,〈李金髮戴望舒詩歌比較論〉,山東社會科學,2004年第1期,總第101期,p.104-107。
汪登存,〈頹廢:生命情調的選擇–李金髮象徵主義詩歌審美主題淺探〉,淮北煤炭師範學院學報(哲學社會科學版),2004年4月,第25卷第2期,p.63-65。
吳錫德,〈發達資本主義時期的城市漫遊者──從波特萊爾到班雅明〉,淡江外語論叢,2005年12月No.6,p.31-50。
吳錫德,〈詩人當困頓?〉,聯合文學,第185期,2000年3月,p.69-71。
林志明,〈注意的觀點──波特萊爾的《現代生活的畫家》〉,中外文學,第359欺,2002年4月,p.62-82。
周昭翡,〈反叛的靈魂──胡品清談波特萊爾〉,聯合文學,第185期,2000年3月,p.76-83。
胡鵬林,〈現代性、現代主義與中國現代文學──以象徵主義之傳入、重釋與融會為例〉,學術中國-學術週刊,時代專題,05年3月。
高翎,〈形象的哲學–比較波特萊爾與李金髮的象徵主義詩歌形象和人生態度〉,昆明師範高等專科學校學報,2003年3月,第25卷第1 期,p.48-50,p.77。
夏俊華,〈李金髮詩歌與現代主義思潮〉,吉首大學學報(社會科學版),2005年7月,第26卷第3期,p.77-79。
馬耀民,〈翻譯與創作之間:重讀(寫)李金髮〉,中外文學,第29卷,第5期,2000年10月。
陳旭光,〈盜火的“惡魔”—論 “五四”前後西方現代主義的傳入〉,廣東社會科學,2001年第1期,p.131-136。
曹凌志,〈李金髮,或飄泊的黑夜守靈人〉,龍岩師專學報,2002年4月,第20卷第2期,p.76-78。
許士品,〈象徵詩派與李金髮「棄婦」之風格與特色〉,中國語文(455),p.43-48。
曾長生,〈為藝術而藝術的波特萊爾-堪稱現主義的祖師爺〉,藝術欣賞,第2卷,第6期,2006年6月,p.16-21。
張守華,〈論李金髮詩歌的異質色彩〉,《社科縱橫》,2003年12月,總第18卷第6期,p.55-56。
張德明,〈異城生存的深刻理解與審美表達–論李金髮詩歌的現代性〉,四川大學學報(哲學社會科學版),2004年第1期,總第130期,p.123-127。
張盛春,〈析李金髮象徵主義詩歌中的審醜〉,四川戲劇,2006年第6期,p.107-108。
張松建,〈重繪現代主義的文化地圖──史書美《摩登的誘惑》評介〉,《當代》,台灣,2004年3月號,第199期。
賓恩海,〈「吾生愛慟哭之朦朧」:李金髮愛情詩之研究〉,台灣詩學季刊第三十七期,他山之石(論中國詩壇),2001年11月。
蔡淑玲,〈現代性的隱喻.隱喻的現代性〉,中外文學,第30卷,第11期,2002年4月。
蔡登山,〈江湖寥落爾安歸──李金髮的異國情緣〉,國文天地,14卷05期,p.69-75。
劉紀蕙,〈超現實的視覺翻譯:重探台灣現代詩「橫的移植」〉,中外文學,八十五年24卷8期,p.96-125。
鄭安群,〈波特萊爾的現代性〉,笠詩刊,第231期,2002年10月,p.118-139。
龔卓軍,〈審美現代性之爭:哈伯瑪斯與傅柯論波特萊爾〉,中外文學,第30卷,第11期,2002年4月。

【學術論文】

李黛顰,〈十里洋場的漫遊──上海新感覺派的都市書寫〉,輔仁大學中文系碩士,2003。
唐志宏,〈五四時期的文化論戰:以「反文化調和論」為中心的探討〉,政治大學歷史研究所碩士,1994。
魏采玲,〈波特萊爾之「惡之華」中個人特質與意象創造之研究〉,中國文化大學法文研究所碩士,2005。
論文使用權限
  • 同意紙本無償授權給館內讀者為學術之目的重製使用,於2009-07-14公開。
  • 同意授權瀏覽/列印電子全文服務,於2009-07-14起公開。


  • 若您有任何疑問,請與我們聯絡!
    圖書館: 請來電 (02)2621-5656 轉 2281 或 來信